Lakers

Les Knicks reçoivent les Lakers ce soir : le duel des gros marchés enrayés, dont l’un sortira relancé

Lakers Knicks

Enrayés.

Source : montage TrashTalk via NBA League Pass

Ce mardi, Knicks et Lakers se retrouvent au Garden pour tenter de se relancer. Les deux gros marchés peinent à démarrer leur saison respective et, dans l’espoir d’une nouvelle dynamique, chaque victoire compte. Un match à suivre en direct sur BeIN Sports 1, à 1h30 du mat’.

Après leur drôle de voyage à Detroit dimanche dernier, les Lakers ont pu récupérer et se sont envolés pour la Big Apple. Le succès face aux Pistons ne suffit pas à effacer la méforme de l’équipe et, à l’heure où les Angelinos sont neuvièmes de la Conf’ Ouest, la victoire face aux Knicks n’est pas une option. Sans LeBron James, suspendu pour cette seule rencontre après avoir chatouillé Isaiah Stewart, et Anthony Davis, probablement absent car malade, Russell Westbrook devra prendre le lead et s’inventer des lieutenants. Les Knicks ne sont cependant pas sur leurs appuis comme l’an passé. Les certitudes ne sont pas encore installées et Tom Thibodeau galère à faire tourner son équipe, notamment au niveau du cinq de départ, pour l’instant peu complémentaire. Ajoutez à cela les interrogations autour de Derrick Rose (questionable) et Taj Gibson (doubtful), et les Lakers pourraient braquer le Garden à l’ancienne, avec un Melo qui connaît l’endroit comme sa poche. Il faudra cependant éviter de retomber dans des travers encore récents côté californien, un point que les Knicks se seraient bien gardés de partager avec leurs visiteurs du soir.

« Parfois [les Lakers, ndlr] ont l’air bien, parfois ils ont l’air mal. Ils essaient de comprendre et de se mettre en route, comme nous. » – Julius Randle, pour le New York Post

Malgré quatre revers sur les six derniers matchs, les Knicks ont la chance de ne recenser aucune blessure dans leur starting five. Les cadres devront donc hausser leur niveau de jeu, notamment Evan Fournier qui, hormis face aux Rockets samedi dernier, reste sur une très mauvaise série. Il tire à 28% à 3-points depuis le début du mois de novembre et score seulement 9 points de moyenne. Après une entame de saison tonitruante, sa confiance a baissée et son jeu ne lui octroie plus qu’une grosse vingtaine de minutes par match. C’est le même constat pour R.J. Barrett qui tire à 34% sur le mois de novembre, dont 26% du parking. Il perd en plus de cela 2 cuirs par rencontre, ce qui ne laisse pas une grande place au débat du « Quel secteur déconne dans le roster des Knicks ? ». Même Kemba Walker balance un vieux 28% à 3-points, les lignes extérieures sont aux abois. Les Lakers espèrent sans doute profiter de cette maladresse new-yorkaise, qu’ils devront correctement contraster avec une perf’ solide de leur part (Talen Horton-Tucker, on te parle).

Pas de LeBron et AD mais un vrai duel sous les projos du Garden. Les Lakers doivent l’emporter s’ils ne veulent pas être victimes de la perte de confiance qu’engendre un bilan négatif. Cela vaut aussi pour les Knicks, neuvièmes de la Conf’ Est et soucieux de montrer que l’an passé n’était pas le résultat d’un bon gros coup de chance.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top