Equipe de France

Mondial FIBA 2019 : cet été, c’est le mono De Colo qui va coucher les gosses

Nando De Colo

Chacun ses Freaks, OK ?

Source : YouTube / FIBA

On s’y attendait, on a eu la confirmation lundi. Sur son compte Twitter, Nando De Colo vient d’annoncer qu’il participera au Mondial en Chine avec la sélection française. 

Au lendemain de sa victoire en finale de l’Euroligue, Nando De Colo a laissé un message succinct sur Twitter, dans lequel il a confirmé qu’il jouera bien la Coupe du Monde de la FIBA organisée en Chine. Pour le moment, Vincent Collet et son staff touchent du bois : hormis Joffrey Lauvergne (indisponible pour des raisons non-dévoilées), tous les joueurs semblent aptes à jouer en septembre. Le programme de préparation est lourdement chargé. Le mardi 30 juillet, De Colo rejoindra les Bleus pour un stage à Pau d’une durée de cinq jours. Ensuite, l’Équipe de France affrontera en amical la Turquie puis la Tunisie avant de repartir en stage du 11 au 14 août. Enfin, la dernière ligne droite pour De Colo et ses compères, qui joueront six autres matchs préparatifs avant de débuter le tournoi dès le 31 août. D’ici là, Collet devra trouver la bonne alchimie et il n’est pas sans savoir que Nando peut largement y contribuer.

Depuis ses débuts professionnels dans les Mauges avec le Cholet Basket jusqu’à aujourd’hui à Moscou, De Colo a gagné deux choses. D’abord des cheveux, mais ça on repassera, puis des trophées : la Semaine des As avec Cholet, l’Eurocup avec Valence, quatre fois la VTB United League avec le CSKA Moscou, et deux fois l’Euroligue. Pas mal pour un ex-chauve du Pas-de-Calais. S’il n’a pas forcément le profil de la NBA, il s’est fait une grosse place en Europe, au sein de systèmes de jeu plus créatifs, et sera une nouvelle fois une pièce importante de l’Équipe de France. Cette saison en Russie, il tourne à 16,4 points, 2,5 rebonds et 3,3 assists en 20 matchs joués et en Euroligue, il a produit 14,7 points, 2,5 rebonds et 3,4 assists pour 34 matchs joués et 24 présences dans le starting five. Très solide le garçon. Même s’il n’est pas MVP cette saison, Nando De Colo a réalisé une belle campagne d’Euroligue à l’image de sa finale remportée, contre l’Anadolu Efes Istanbul (15 points et 4 rebonds). Il a exprimé son émotion au coup de sifflet final :

« Il y a tellement de pression ici, on avait connu tant de déceptions au Final Four, que tout explose d’un coup. On sait à quel point c’est dur d’en arriver là quand on joue dans un tel club. Alors, la première chose à laquelle tu penses, c’est aller voir les joueurs avec lesquels tu t’es battu depuis tant d’années » a-t-il déclaré au journal L’Équipe.

Quand il parle de « déceptions », le Ch’ti fait sûrement référence aux deux dernières saisons où le CSKA a fini troisième puis quatrième du Final Four. Eh oui, c’était plus facile à Liévin quand tu pouvais scotcher Dylan Kévin Jordan Jérémy tous les mardis soir. Néanmoins, la saison n’est pas terminée pour les Moscovites qui sont en demi-finale des Playoffs de la VTB United League contre le Zénith Saint-Pétersbourg. Sur quatre années consécutives sans échouer, le CSKA de Nando va tenter de poursuivre sa grosse domination sur la concurrence.

Vincent Collet peut se frotter les mains à l’idée d’avoir au sein de son effectif le triple MVP de Russie et l’ex-MVP d’Euroligue. Reste maintenant à créer une bonne alchimie dans cette Équipe de France pour sortir une grosse Coupe du Monde. 

Source texte : basketball-reference / FFBB

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top