Pelicans

Malgré le 1st pick, Anthony Davis veut toujours se barrer : c’était bien la peine que David Griffin maraboute la loterie

« Jouer avec un autre freak à mes côtés ? Mouais, non. »

Source image : NBA League Pass

Avec seulement 6% de chances de repartir avec le premier choix de la prochaine Draft, les Pelicans ont réussi le très gros coup de la loterie. Mais ça ne change rien à l’autre problème majeur de la franchise : les envies d’ailleurs d’Anthony Davis.

David Griffin l’annonce depuis sa nomination au poste de vice-président exécutif des opérations basket des Pelicans : il veut conserver Anthony Davis. Et depuis, le divin chauve fait absolument tout ce qu’il peut pour s’octroyer quelques atouts supplémentaires, par exemple en recrutant Aaron Nelson, un nouveau chef des préparateurs. Même le sort semble lui sourire, puisque New Orleans a récupéré le premier choix de la Draft lors de la loterie cette nuit. Un magnifique coup de chatte, puisque la franchise de Louisiane n’avait que 6% de chances de décrocher le gros lot. Sauf cataclysme, Zion Williamson devrait donc débarquer dans le bayou la saison prochaine. Et on a salivé environ… vingt minutes sur une potentielle association entre le Freak de Duke et Anthony Davis. Jusqu’à ce que Shams Charania nous ramène à la dure réalité : le Brow veut toujours se barrer. First pick ou pas, c’est maintenant que la superstar veut être en course pour gagner une bague. Et même si Zion est bien le game changer annoncé, il reste très improbable de le voir porter NOLA jusqu’au titre dès sa saison rookie.

On compte évidemment sur David Griffin pour continuer les discussions avec son All-Star, dans l’infime espoir de le convaincre de rester, mais ça semble peu probable. Désormais, avoir le premier choix devrait faciliter les choses dans l’optique d’un trade. Et sans faire chauffer la trade machine, on peut déjà imaginer que les Lakers, avec leur quatrième choix, les Knicks avec le troisième, ou encor les Celtics, avec leurs trois picks au premier tour ou ceux des prochaines années, seront à même de monter des packages capables de convaincre le front office. Récupérer Zion Williamson et un deuxième joueur dans le top 5 serait une belle base pour le futur de la franchise, qui compte toujours un certain Jrue Holiday dans ses rangs. Parmi les meneurs les plus sous-estimés de la Ligue, Monsieur Vacance pourra sans doute faire briller le monstre de Duke sur pick and roll ou sur transition. Quant à Davis, sa future franchise prendra un gros risque en récupérant, puisque l’intérieur déclinera très probablement sa player option à l’été 2020, pour récupérer son contrat maximum. Mais la superstar pourrait donner l’assurance d’une prolongation dans le cadre des négociations. Une parole à prendre avec des pincettes : on se souvient de Kyrie Irving, en début de saison, qui annonçait devant le TD Garden qu’il avait l’intention de prolonger… pour finalement voir son avenir s’écrire en pointillé du côté de Boston.

Bien qu’un trade d’Anthony Davis soit toujours l’option numéro 1 pour le futur du joueur, New Orleans a de quoi voir venir. Zion Williamson va arriver, et les Pelicans auront possiblement l’opportunité de sélectionner un autre prospect du top 5. Même s’il ne réussit pas son pari de conserver le Brow, David Griffin aura de quoi limiter la casse.

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    15 mai 2019 à 11 h 52 min at 11 h 52 min

    Faut attendre de voir la suite ,franchement pour l’instant rien à changer pour lui c’est normal mais il gagnera rien de plus à aller aux Lakers plutôt que de rester aux Pels
    Faut qu’AD fasse gaffe à pas regretter sa décision si y a un trade ,y a qu’à voir avec Irving qui se rends compte au final qu’il était pas si mal avant

    Donc les rumeurs ça reste à voir ,AD doit suivre ça de près de la draft à la free agency et je pense qu’il y a moyen qu’il reste à NOLA

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top