Lakers

Les Lakers s’en sortent hyper bien à la Loterie avec le quatrième choix de Draft : ça va commencer à se voir à force

Rob Pelinka

Rob Pelinka n’aura pas le droit à l’erreur cet été.

Source image : ESPN

Après avoir récupéré trois second picks d’affilée entre 2015 et 2017, les Lakers ont encore profité de la magie des probabilités pour se retrouver avec le quatrième choix de la Draft 2019 qui se déroulera au Barclays Center le 20 juin prochain. C’est pas très discret là quand même.

2 et 2 font 4, bleu et jaune donnent du vert et les Lakers ont de la chance à la Loterie. Représentés par Kyle Kuzma qui symbolise justement un peu plus le flair des dirigeants californiens du haut de son statut de 27ème choix de Draft, les pourpre et or sont encore repartis de Chicago avec le smile hier soir. Car avec seulement 9,4% de chances d’obtenir un pick se trouvant dans le Top 4, LeBron James avait forcément de quoi être un peu sceptique à l’approche de ce grand loto de la mort. Malgré la nouvelle réglementation en vigueur depuis cette année, la logique voulait que LAL se retrouve avec le pick #11, normal pour le onzième bilan de la saison en partant de la fin. Mais si vous avez suivi le lancer de balles de ping-pong en direct avec nous la nuit dernière ou que vous avez lu le titre un peu plus haut, vous savez que l’on peut désormais renommer officiellement la franchise les Lucky Ones de Los Angeles. Désolé Cleveland, Phoenix, Chicago, Atlanta, Washington et Minneapolis, les Lakers seront encore parmi les premiers à dégainer lors de la prochaine Draft, en quatrième exactement. Pas de quoi associer Zion Williamson au King a priori, mais tout de même une belle opportunité pour récupérer du lourd capable d’apporter immédiatement à côté du numéro 23 la saison prochaine.

Rob Pelinka étudiera forcément toutes les options dans les prochaines semaines alors que l’on sait que les Lakers souhaitent redevenir compétitifs dès 2020 pour se remettre leurs fans dans la poche et ne pas mettre LeBron James vraiment en colère. Ainsi, le GM a d’ores et déjà annoncé que ce pick était une bonne nouvelle pour l’organisation mais que les Lakers ne verraient peut-être jamais la couleur d’un top prospect la saison prochaine si celui-ci peut leur permettre de mettre la main sur un All-Star déjà présent sur le circuit pendant l’été. En effet, les Gens du Lac sont en attente d’un ou deux agents-libres de gros calibre pendant l’été et cet asset pourrait les aider à faire venir un premier joueur encore sous contrat dans le cadre d’un trade pour rendre l’équipe plus attractive lors de la Free Agency. Le stop des Pelicans a sûrement un peu calmé leurs ardeurs mais peut-être que ce pick aura de quoi intéresser New Orleans qui pourrait alors lâcher Anthony Davis en cas de nouvelle proposition alléchante en provenance de la Californie cet été. Toujours est-il que ce pick est une chance et que Rob Pelinka n’aura pas le droit à l’erreur s’il ne veut pas s’attirer les foudres d’une fan base sous tension et las d’attendre de retrouver les Playoffs depuis déjà six ans.

Ce tirage facilite les choses pour les Lakers mais les observateurs ne seront pas tendre si celui-ci n’est pas utilisé correctement. C’est donc une situation à double tranchant pour Rob Pelinka qui sait qu’il joue gros et que l’été devrait être long s’il veut pouvoir passer une saison un peu plus tranquille dans son bureau l’année prochaine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top