Hawks

Pas de miracle mais quelques options pour les Hawks : deux picks dans le Top 10, ça peut intéresser du monde

hawks john collins kevin huerter

Ça va commencer à faire beaucoup de jeunes ça. A moins que…

Source image : NBA League Pass

Ça aurait encore pu être pire mais les balles de ping-pong n’ont pas été tendres avec Atlanta la nuit dernière. Désormais en possession de deux picks dans le Top 10, les Hawks vont devoir faire un choix stratégique avant la Draft.

Sur le papier, ils avaient 10% de chances de repartir de Chicago avec le gros lot et 42% de verrouiller le Top 4. Les superstitieux avaient remarqué l’intérêt de Zion Williamson pour le logo de la franchise de Géorgie lors de sa visite de la salle de la Loterie mais il faut croire qu’ils avaient oublié leurs chaussettes porte-bonheur dans la corbeille de linge sale. Car si le pick protégé Top 5 obtenu par l’intermédiaire des Mavericks dans l’échange de Luka Doncic pendant la dernière Draft finit bien dans les griffes des Faucons, Atlanta risque de transpirer bien fort en voyant toutes ses cibles se faire sélectionner les unes après les autres au Barclays Center le 20 juin prochain. En possession des picks #8 et #10, Travis Schlenk se retrouve face à un dilemme. Essayer de trade-up pour se retrouver avec un choix plus haut dans la Draft – un peu à la manière de ce qu’ont fait les Mavericks l’année dernière mais sans remettre en jeu leur pick de 2020 – ou tenter un coup en récupérant deux joueurs correspondants à un vrai besoin et/ou qui pourraient être développés pour ensuite être échangés au plus offrant dans quelques années. Dans ces cas-là, il n’y a pas de vérité et la pression se place surtout sur les scouts qui n’auront pas le droit à l’erreur dans leurs rapports. On pourrait aussi avoir droit à quelques coups de bluff de la part du management des Hawks pour brouiller les pistes afin d’obtenir le prospect espéré sans avoir à se séparer de leur deuxième pick, à moins que le GM n’ait un autre plan en tête et se positionne sur un joueur évoluant déjà dans la Ligue en faisant miroiter à son interlocuteur des picks assez bien placés.

Les options ne manquent pas à Atlanta et le téléphone risque de chauffer sévèrement lors des prochaines semaines dans le bureau de Travis Schlenk. Néanmoins, le réveil ne sera pas trop amer en Géorgie ce matin. Le front office local a déjà montré qu’il était capable d’avoir beaucoup de nez à la Draft, même avec des picks ne se trouvant pas dans le Top 3 (Trae Young, Kevin Huerter, John Collins, Taurean Prince) et le premier objectif était de récupérer le TDD des Mavericks dès cette année pour ne pas perdre de temps dans la reconstruction. La mission est remplie et va permettre au GM de réfléchir à la meilleure stratégie à adopter dès aujourd’hui sans devoir attendre une année complète à imaginer ce qu’il aurait pu faire avec deux picks au premier tour au lieu d’un. Maintenant, il ne reste plus qu’à lui faire confiance pour entourer au mieux son noyau de jeunes joueurs pendant l’été, en sachant que Vince Carter a déjà affirmé qu’il voulait repartir pour au moins une saison de plus et que le tanking ne fera pas partie du vocabulaire de l’équipe tant qu’il sera dans les parages.

A l’inverse des Suns, les Hawks ont déjà accumulé une belle expérience tout au long de la saison en jouant toujours pour gagner des matchs et préparer l’avenir le plus concrètement possible sur le terrain. L’arrivée de Zion Williamson aurait évidemment pu accélérer les choses mais ce tirage ne va pas tout remettre en question. Atlanta dispose déjà d’une bonne base sur laquelle travailler et le management va faire le nécessaire pour remplir chaque besoin avec des éléments de qualité pendant l’été. La saison était fun en Géorgie mais l’été s’annonce au moins tout aussi excitant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top