Draft NBA

La Lottery de la Draft 2019 a livré son verdict : Les Pelicans au paradis, encore raté pour les Knicks

Lottery Loterie

Gloire aux petits marchés !

Source image : NBA League Pass

C’était le rendez-vous des geeks, une bonne demi-heure avant le match de la nuit. Ceux qui suivent vraiment la NBA savaient d’ailleurs que cette Lottery était le VRAI main event de la nuit, puisque l’on parlait mine de rien d’une histoire de boules (…) qui conditionnerait probablement le visage de la NBA pour les quinze prochaines années.

Et ce matin les sourires se noient dans les larmes, entre les heureux élus et ceux qui mettront sans doute quelques semaines à se remettre du camouflet subi. Mais avant d’analyser une première fois l’ordre de passage le 20 juin prochain, envoyez le tableau :

Voilà pour l’essentiel, avec les hurlements de joie et les PLS qui l’accompagnent forcément. On reviendra, franchise par franchise ou presque, sur ce tirage au sort qui fait déjà couler beaucoup d’encre, mais on peut déjà tirer un premier feu d’artifice dans le bayou puisque la présence probable de Zion Williamson en Louisiane à la rentrée fera peut-être oublier très vite un éventuel départ d’Anthony Davis, à moins… d’une volteface de l’Unibrow, qui reconsidérera – peut-être – ses envies de départ en sachant qu’il a l’opportunité d’évoluer avec une potentielle Next Big Thing. Mais tout ça n’est que spéculation hein, comme du côté de Memphis où le temps de la réflexion arrivera très vite pour savoir quelle est la stratégie à adopter avec une assise Conley – Valanciunas – pick 2 – Jackson Jr. à disposition. Autre franchise plutôt vernie malgré l’absence dans les hautes sphères de cette Lottery ? Les Hawks, qui se retrouvent avec deux picks dans le Top 10 et qui pourraient tenter de monter à la Draft à base de wakatépé baboune. Ce que ne feront pas… les Knicks, une nouvelle fois dindons de la farce même si un pick 3 est évidemment une bonne chose mais pas forcément une bonne nouvelle étant donné les espoirs que toute la Knicks Nation avait placé en une venue éventuelle de Zion à NYC. Les Knicks qui pleurent et les Lakers qui rient, eux qui jumpent dans le Top 4 et qui vont pouvoir aborder sereinement la Draft en gardant Anthony Davis dans le viseur avec un pick 4 qui pourrait rentrer dans la danse. Les Pels, les Grizzlies et les Lakers qui rient, les Knicks et donc… les Cavs, les Suns et les Bulls qui pleurent, eux qui auront passé leur année à prendre des branlées pour au final se retrouver avec les picks 5, 6 et 7.

Analyses poussés à venir, toute la journée sur TrashTalk. Pour l’instant on souffle un coup, on sort faire la fête ou on sèche ses larmes, selon que l’on soit fan des Pelicans ou des Knicks. Allez, vive la NBA, et vive les histoires de boules.

Les visiteurs ont tapé :

7 Commentaires

7 Comments

  1. Guez25

    15 mai 2019 à 8 h 04 min at 8 h 04 min

    Non mais les Lakers p***** !!! Ok le tanking c est horrible a voir et c est pas acceptable mais voir ce cirque ambulant s en tirer à si bon compte c est vraiment vraiment horrible. Ils vont réussir à monter ce trade pour Davis comme par hasard… #enveloppecornee #boulefroide #nbashowbusiness

    • Peyton Manning

      15 mai 2019 à 15 h 09 min at 15 h 09 min

      La haine des lakers, toujours la haine des lakers, la nba est remplit de surprise, ce ne serait pas la nba sans ça.

      • Guez25

        15 mai 2019 à 20 h 38 min at 20 h 38 min

        Absoluement pas haters des Lakers en particulier. Je dis juste que cette chance insolente depuis 2015 est assez pénible. Je souligne juste que cette chance n est sûrement pas un hasard et que ça gâche un peu le truc.

  2. Je sais tout mais je dirai rien

    15 mai 2019 à 13 h 49 min at 13 h 49 min

    Truqué, comme d’hab’. En gros, les Pelicans vont pouvoir laisser partir Unibrown aux Lakers , vu que Silver leur a laissé Zion comme lot de consolation.
    Les Knicks auraient dû hériter de 2nd pick mais le gars qui tirait au sort s’est emmêlé les pinceaux (edit: il vient de se faire virer).
    Les Cavs et les Suns, globalement, à part à Phoenix et à Cleveland tout le monde s’en fout.

    • Trax

      15 mai 2019 à 15 h 08 min at 15 h 08 min

      Oh oui les méchants illuminati de la NBA alors, ceux-là hein… #complot
      Tu peux être salé, pas de problème, mais évite de charger des accusations dans le vide.

      • Guez25

        15 mai 2019 à 20 h 45 min at 20 h 45 min

        Kings 2002 : fact
        Ewing à NYC : fact
        Trade CP3 / first pick NOLA : fact

        La NBA est une entreprise de divertissement, que tout soit truqué j irais pas la dessus mais que les commissionner donne un petit coup de pouce de temps à autre à un gros marché pour le bien des affaires ça arrive et ça personne peut le nier.

        • Trax

          16 mai 2019 à 0 h 30 min at 0 h 30 min

          Pelicans & Lakers 2019 : Pas fact.
          Donc complotisme à deux balles sans preuve, juste salé et envie de cracher sa haine.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top