NBA Lottery : retour sur l’édition 2023, le début de la Wembamania

Le 12 mai 2024 à 09:55 par Giovanni Marriette

Peter Holt 12 mai 2024
Source image : YouTube

Ce soir la Lottery 2024 décidera quelle franchise NBA aura l’honneur et la chance de drafter en premier dans quelques semaines. L’occasion de se souvenir qu’il y a un an, les Spurs devenaient les plus grands veinards du game.

Souvenez-vous. Il y a un an, la Lottery de la Draft signifiait littéralement quelle franchise drafterait Victor Wembanyama, annoncé n°1 de la Draft 2023 depuis des lustres. Une course à l’Alien remportée par les Spurs au terme du tirage au sort le plus attendu depuis 2003 et l’arrivée en NBA de LeBron James. Et le dénouement de cette Lottery donna évidemment lieu à quelques scènes de liesse. Logique, mais pas moins jouissif.

Mark Williams (Hornets), Brandon Roy (Blazers), Ime Udoka (Rockets) et Peter J. Holt (Spurs) sont les derniers à pouvoir espérer le first pick, et la scène est assez biblique. Les Rockets sont tirés en premier et drafteront en quatrième, Ime a du mal à cacher son seum et on le comprend. Idem pour B-Roy, qui pense alors à ce moment-là – sûrement – que Brandon Miller débarquera bientôt en Oregon. Il reste donc deux candidats, Hornets et Spurs, et c’est finalement la franchise texane qui décroche la timbale, 25 ans après Tim Duncan et 35 après l’Amiral David Robinson.

Peter J. Holt ? Un milliardaire, fils de Peter Holt, PDG de Caterpillar et propriétaire des Spurs, entre autres. Mais les milliards ne sont rien face à la joie d’un homme qui sait que le destin vient de lui offrir un trésor plus inestimable encore que sa fortune. Mark Tatum se retient de pouffer, Peter ne se prend pas la tête et le prend carrément dans ses bras, la NBA vient de prendre un vrai virage et au bout du virage… le hurdler texan attend le témoin. Des images fortes, une certaine idée du bonheur.


Dans cet article