Warriors

Stephen Curry est un grand malade : 0 point en première mi-temps, 33 en seconde, la schizophrénie est palpable

curry

Un réveil de champion !

Source image : NBA League Pass

Avec l’absence de Kevin Durant, Stephen Curry était attendu au tournant lors du Game 6. Pendant une mi-temps, il a galéré comme pas possible. Mais au retour des vestiaires, le tireur d’élite a fait des misères aux Rockets et ces derniers n’ont pas résisté à l’avalanche. 

Quand Stephen Curry a pris les choses en main après la blessure de son pote Kevin Durant lors du Game 5 de cette demi-finale de Conférence entre Golden State et Houston, on s’est dit que l’absence de KD pouvait véritablement libérer Steph, souvent dans le dur dans la série face aux Rockets. On s’attendait donc à ce que le sniper des Dubs enchaîne dans la sixième manche au Toyota Center, comme à la bonne époque quoi. Sauf que le numéro 30 de Golden State a réalisé une première mi-temps catastrophique, une première période qui a rappelé sa terrible performance du Game 3. Quand vous rentrez aux vestiaires avec plus de fautes que de points au compteur, c’est qu’il y a comme un souci, surtout pour un mec du calibre de Stephen Curry. Gêné par les coups de sifflet, il a eu un temps de jeu limité au cours des deux premiers quart-temps, ce qui est toujours compliqué pour trouver son rythme en attaque. Mais là, ce n’est même pas qu’il était hors-rythme, c’est qu’il était tout simplement à côté de la plaque. Zéro point en première mi-temps, ZÉRO. Ce n’était jamais arrivé dans sa carrière en Playoffs. Forcément, sur Twitter, y’a pas mal de gens qui se sont déchaînés sur lui. Sauf que voilà, Curry a très vite fermé les bouches en réalisant une deuxième mi-temps mémorable, complètement à l’opposé de la première. La nuit et le jour. Du cauchemar au rêve.

Porté par ses coéquipiers durant les 24 premières minutes, Stephen Curry a commencé à chauffer dans le troisième, où il a inscrit 10 points pour se mettre en rythme grâce notamment à quelques paniers faciles près du cercle. Mais c’est surtout dans le dernier quart qu’il a fait de gros dégâts. 23 points au total sur les 36 de son équipe, dont 16 dans les quatre dernières minutes. Boum ! Un gros coup de chaud qui a fait exploser les Rockets et qui a permis aux Warriors de remporter ce Game 6 et ainsi se qualifier pour les Finales de Conférence. Défendu par P.J. Tucker en fin de match, Steph a proposé une vraie mixtape aux Fusées. Un premier trois points suite à un échange avec Draymond Green, puis un lay-up, et derrière un autre tir primé après avoir donné quelques cours de danse à Tucker. Voici la mixtape proposé par Curry au public de Houston, le tout avec une main gauche toujours douloureuse. Une réaction de champion, tout simplement. Quand vous êtes au fond du trou pendant toute la première mi-temps et que vous arrivez à sortir une seconde période d’un tel niveau, ça signifie beaucoup. Ça montre que le mec n’a jamais perdu la confiance, peu importe son niveau de jeu. Ça montre qu’il a la mémoire courte, ce qui est souvent une bonne chose dans le sport de haut niveau car ça évite de tergiverser quand ça va mal. Et puis ça montre surtout que le mec est un put*in de winner qui sait répondre face à l’adversité. Ce n’est pas le cas de tout le monde, notamment du côté d’une grande ville texane.

Une performance assez incroyable vu le scénario. Etre autant à l’ouest en première période pour ensuite répondre en patron, c’est fort, très fort. Certains devraient vraiment en prendre de la graine. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top