Hornets

Miles Bridges veut passer un cap dès sa deuxième saison : l’avenir des Hornets… c’est lui en fait ?

Miles Bridges
Source image : NBA League Pass

Auteur d’une excitante et explosive première saison en NBA, Miles Bridges n’a pas prévu de traîner pendant longtemps avant de devenir un nom respecté dans la Grande Ligue. Cela tombe bien, cet été, l’ailier veut accélérer sa cadence de boulot.

L’avenir ? Difficile de l’écrire aujourd’hui, concernant les Hornets. En voyant la situation de la franchise, l’incertitude devant l’été à venir, et un nouveau projet qui s’est à peine mis en place en quelques mois, la franchise de Jojo doit trouver les piliers sur lesquels se poser dans les années à venir. Malik Monk, pourquoi pas, Miles Bridges, ça c’est certain. Après avoir régalé sur le circuit universitaire avec le jersey de Michigan State, Michel Ponts a mis un paquet de fans dans sa poche grâce à son jeu tout en énergie, ses dunks à base de TNT et son sourire de bon citoyen. Il est comme ça, Miles. Il a juste à vivre et tout le monde le suit. Même le staff des Hornets est tombé dans le panneau, puisque sur la fin de la saison régulière, Bridges a vu son temps de jeu exploser et sa production a évidemment suivi : près de 12 points, 5 rebonds et 3 passes à 50% au tir et 39% de réussite de loin sur le dernier mois, bonjour les perspectives. On le sait, nombreux sont les jeunes athlètes qui cartonnent dans les galères de fin de saison et ont du mal à justifier les attentes de la saison suivante, mais les faits sont là. Miles a du talent, Miles a une énorme éthique de travail, Miles a un gros potentiel et il est extrêmement facile à mettre sur des pancartes afin de faire la promotion de sa franchise. L’intéressé en est justement conscient, que ce soit le concernant comme concernant la situation à Charlotte. S’il va donc suivre de près les décisions du management dirigé par Mitch Kupchak, Bridges sait qu’il doit se gaver de travail jusqu’en septembre, pour revenir avec un message clair. Dégagez le passage, l’avenir sera autour de bibi.

“C’était difficile au début, rien que pour obtenir du temps de jeu. Mais le coach a cru en moi. J’ai de supers coéquipiers qui ont cru en moi, aussi. L’année prochaine, j’aimerais créer davantage balle en main. Je vais rester concentré sur mes principes défensifs et mes capacités au rebond, mais je dois améliorer mon QI basket. Je dois l’augmenter. Regarder chaque situation sur le terrain et savoir quel bon choix réaliser, en attaque comme en défense.”

Niveau excitation, ils ne sont pas des masses à embellir le futur des Hornets, hormis Monk et Bridges. Quelques pièces sur les lignes extérieures seront à surveiller, mais s’il y a une potentielle star à regarder de très près, c’est Miles. Le plus important sera finalement, pour lui, de voir quel chemin son management prendra cet été. En effet, avec un grand virage à venir et des décisions qui auront d’énormes répercussions sur la place de Charlotte à l’Est, le rookie devra croiser les doigts pour qu’un immense nettoyage de printemps soit réalisé en juillet. Kemba Walker, Nicolas Batum, Tony Parker, Bismack Biyombo, Michael Kidd-Gilchrist, Marvin Williams, Jeremy Lamb, Frank Kaminsky, que ce soit en agent-libre ou en rumeur de départ, il y a de quoi se gaver en ce moment chez les Hornets. Et forcément, pour un garçon comme Miles qui va avoir besoin de temps de jeu comme de responsabilités, l’été à venir a quelque chose de très prometteur. Reste à voir, donc, si Kupchak et ses sbires voudront redonner une chance au groupe qui a failli retrouver les Playoffs cette année, ou bien s’il y aura une toute nouvelle ère démarrée en Caroline du Nord, après de nombreux mouvements de joueurs. Une chose est sûre, s’il y a renouveau chez Jordan, on retrouvera Bridges tout en haut de la future affiche.

Compliqué de dire si, oui ou non, Miles Bridges sera une future star. Le gamin a tout ce qu’il faut, mais le cadre dans lequel il va évoluer ? Il sera à déterminer, cet été.

Source : NBA.com/Hornets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top