Blazers

Les Blazers n’ont pas voulu « rentrer dans le jeu du trashtalking » : l’important c’est les 3 points, et surtout de les mettre

Damian Lillard

Pas le temps pour du bla bla.

Source image : NBA League Pass

En s’imposant sur le parquet de la Chesapeake Energy Arena la nuit dernière, les Blazers ont fait le break et sont désormais tout proches d’une qualif’ en demi-finales de Conférence. On a vu une équipe de Portland extrêmement focus qui n’avait que la victoire en tête, comme l’ont souligné Damian Lillard et CJ McCollum en conférence de presse.

La nuit dernière, les Blazers ont sans doute décroché la victoire la plus importante de leur saison. Une victoire qui leur permet véritablement d’avoir le contrôle de la série face au Thunder, puisque Portland mène désormais 3-1 avec un Game 5 à venir à la maison. Avec trois opportunités pour conclure, dont deux au Moda Center, on voit mal Damian Lillard et ses potes laisser échapper la qualification, surtout s’ils continuent de se montrer aussi concentrés et appliqués.

Justement, le sniper des Blazers a mis en avant le mindset de son équipe en conférence de presse d’après-match. Dans le Game 3, il y a eu pas mal de bla bla sur le terrain, en particulier entre Dame et Russell Westbrook, mais aussi de la frustration envers les arbitres, qui ont accordé quasiment 40 lancers francs au Thunder en sifflant pas moins de 33 fautes à Portland. La nuit dernière, les hommes de Terry Stotts n’ont pas voulu rentrer dans ce jeu-là et ont préféré rester concentrés uniquement sur eux-mêmes.

« Comme je vous l’ai dit, on n’allait pas commencer à perdre les pédales face aux arbitres, ou se laisser embarquer dans des affrontements verbaux et ce genre de choses. On se concentre sur les choses qui nous permettent de gagner le match. Je suis fier de la manière dont l’équipe est restée fidèle à cela. »

CJ McCollum a confirmé les propos de son collègue du backcourt.

« A de nombreuses reprises, nous avons eu des discussions sur le fait de ne parler à personne. S’ils n’ont pas un maillot noir et gris, ne leur parlez pas. Parlez à notre équipe. Ne parlez pas aux arbitres, ne parlez pas à l’autre équipe. L’objectif était d’exécuter le plan de jeu et repartir avec la victoire. »

Et c’est ce qu’ils ont fait. Menés de sept points à un peu plus de deux minutes de la mi-temps, les Blazers n’ont jamais paniqué et ont terminé la premier période sur un 11-0, avant de dérouler leur jeu pendant une bonne partie du troisième quart-temps afin de prendre le contrôle de la rencontre. Le Thunder n’a jamais réussi à revenir et la différence des deux équipes au niveau de l’exécution était assez flagrante. Le match de Damian Lillard symbolise d’ailleurs très bien ce scénario. Un peu dans le dur en première mi-temps au niveau du scoring, le meneur de Portland a pesé en faisant jouer ses copains puis a pris feu après la pause, le tout en évitant de rentrer dans le jeu du trashtalking. Comme son équipe, il était en mode business et certains feraient bien de s’en inspirer dans l’équipe d’en face (coucou Russell Westbrook).

Les Blazers ne sont pas là pour discuter, ils sont là pour faire le boulot et gagner des matchs. En tête 3-1, la bande à Damian Lillard va avoir une première occasion pour terminer le Thunder dans la nuit de mardi à mercredi, lors du Game 5 dans l’Oregon.

Source texte : ESPN 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top