Wizards

Officiel : Markieff Morris tradé à New Orleans, la luxury tax est évitée pour les Wizards, les embrouilles avec Bobby Portis aussi

Markieff Morris

Ta tête quand tu t’attends à être REtradé ce soir.

Source image : YouTube

Quelle nuit dans les bureaux de Yahoo Sports, ESPN ou encore TrashTalk, puisque c’est un quatrième move qui a eu lieu sur les coups de 5h du matin, une fois de plus en provenance de Washington, déjà au cœur de l’info deux heures plus tôt avec l’échange ayant eu lieu entre les Wizards et les Bulls. Cette fois-ci c’est Markieff Morris qui quitte le navire, direction le bayou et New Orleans. Il croisera d’ailleurs Wesley Johnson à l’aéroport, pas de quoi fouetter un chat comme dirait l’autre.

Et l’opération est avant tout financière pour les Wizards puisque, comme nous l’a rapporté un Shams Sharania qui aura bien mérité sa sieste, c’est principalement pour ne pas avoir à payer la luxury tax que le board des Wizards se débarrasse de Markieff Morris :

La cohabitation entre le frère Momo et les deux nouveaux arrivants Bobby Portis et Jabari Parker n’aura finalement duré que quelques minutes, pas forcément une mauvaise chose lorsque l’on connait la vitesse à laquelle le sang monte au cerveau de Markieff et du sosie de Black M. C’est en tout cas la nuit du changement pour les Wizards qui se séparent donc de deux des acteurs principaux des récentes belles campagnes de la franchise, mais deux hommes qui ne rentraient clairement pas dans les plans du prési puique tout le monde avait été mis sur le marché récemment, bien avant que John Wall ne transforme son absence en une horrible blessure au tendon d’Achille. Une drôle de saison donc pour les Wizzous, qui n’auraient en tout cas, toujours selon Yahoo Sports, pas le désir de se séparer de Bradley Beal, dernier survivant ou presque de la grande purge hivernale dans la capitale. Frère Momo évoluera donc dès à présent du côté de NOLA, à moins que ce dernier ne saute dans quelques heures dans le blockbuster que tout le monde attend malgré un chronomètre qui tourne en défaveur de tous ceux voulant s’attacher les services de l’Unibrow. Ah oui, et Wesley Johnson fait donc le chemin inverse mais avant d’en parler en détail, petit sondage : qui s’en fout ? Ok, on se disait, next.

Allez hop, un de plus, en attendant le prochain. parce que c’est cette adrénaline que l’on aime, et les prochaines heures risquent de nous satisfaire de ce côté-là. Un conseil, prenez des pauses et hydratez-vous, nous on s’occupe du reste.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top