Mavericks

Luka Doncic ravi d’être comparé à LeBron James : c’est sûr qu’il y a bien pire comme modèle

Luka Doncic Dallas Mavericks

Même avec un œil, le mec casse des gueules.

source image : NBA league pass

On prend le joueur le plus hype de la toute dernière cuvée de Draft, on mélange avec le meilleur joueur du 21ème siècle et ça nous donne une bonne salade de comparaison. Si les Mavericks ne sont pas au mieux en ce moment, ce n’est sûrement pas la faute de Luka Doncic qui commence sérieusement à faire flipper. Pour info, les Hawks et les Kings sont déjà en PLS. 

Ça ne va pas du tout pour les Mavs en ce moment. A croire que les mecs ont commencé les fêtes de fin d’année avant même que décembre n’ait officiellement débuté. Six défaites lors des sept derniers matchs, une sortie du top 8 à l’Ouest et un champagne sabré bien trop tôt visiblement. Pourtant, dans cette période un peu dégueulasse sur le plan collectif, Luka Doncic a posé tranquillement ses meilleures stats en carrière. Lors des dix derniers matchs, le Slovène tourne à 21 points, 7 passes et 7 rebonds de moyenne. Ça ne vous rappelle pas quelqu’un ça ? Récemment, il a battu ses records au scoring et à la distribution. C’est peut-être ça qui est le plus flippant avec le prodige. Il ne cesse de s’améliorer. S’il ne se prend pas le rookie wall après le All-Star Game, il pourrait très bien tourner à 23-7-7 vers la fin de l’année. Alors certes, les ricains sont de sacrés éjaculateurs précoces, ils comparent déjà Luka avec des légendes de la Ligue alors qu’à peine quarante matchs se sont écoulés. Néanmoins, plus la saison avance, plus les comparaisons avec LeBron James sont légitimes. Evidemment, sur le plan athlétique, un monde sépare les deux joueurs. Alors que l’un est taillé dans la pierre et le marbre, l’autre est plus constitué de foie gras et de mousse. Même si le rookie est un très bon athlète, ce n’est de toute façon pas avec cette qualité qu’il domine le game aujourd’hui.

Et c’est peut-être cela qui rapproche le plus les deux stars, ils dominent la compétition grâce à leur QI basket. Ils n’ont pas besoin de scorer pour influencer un match. Leur vision de jeu est tout simplement extraordinaire. Lors de son arrivé dans la Ligue, LeBron James surprenait tous les observateurs grâce à son jeu all-around. Capable de mener le jeu et de jouer au poste, il était comparé à Magic. Un meneur dans le corps d’un ailier. Cette définition sied bien à Luka Doncic qui est lui aussi capable de tout faire sur un parquet. Et si son idole est bien plus athlétique que lui, il compense grâce à un tir qui est déjà létal au plus haut niveau. Le King est une telle légende, que tous les rookies des vingt prochaines années seront systématiquement comparés à lui. Comme Jordan à son époque, il a défini un standard de domination statistique et sportive. Chaque joueur s’en approchant évoluera forcément dans son sillage. Le quadruple MVP est toutefois le premier à admirer le Slovène. Il l’a mentionné dans la liste des gars avec qui il aimerait jouer. Le mec se sent tellement seul aux Lakers qu’il commence à draguer tout ce qui bouge en fait… Il n’y a pas un site de rencontre pour superstar célibataire ?

« Lors des fins de match, et particulièrement pour le dernier tir, Luka doit définitivement avoir le ballons dans les mains. Il adore ça, il aime ces situations. C’est un playmaker, il est grand, il peut passer, son step-back peut être lancé au-dessus de n’importe qui. Si on a besoin de marquer en fin de rencontre, c’est un plus pour nous quand il a la balle. »

« Je le dis tout le temps. Il joue plus comme un vétéran qu’un rookie de 19 ans. Il s’est fait un nom pour lui. Quand on vous êtes reconnu par votre prénom uniquement après seulement deux mois dans la Ligue, c’est un bon signe. « 

Ces deux déclarations d’amour sont signées J.J. Barea et Dirk Nowitzki au micro d’ESPN. Un autre point commun, et pas des moindres, rapproche LeBron et Luka. Le statut qu’ils ont acquéri tous les deux en très peu de temps. Luka est déjà le go-to-guy de son équipe et personne ne lui conteste ça à Dallas. Il est le meilleur joueur de son équipe et le leader sur le terrain comme le King l’était à l’époque à Cleveland. Le mec possède déjà un move indéfendable. Il a enterré les Rockets en scorant 11 point de suite en fin de match. Lors de la victoire face aux Pelicans il y a deux jours, c’est lui qui a bénéficié du système en sortie de temps-mort de Rick Carlisle. Le Slovène est clairement parti pour écraser la concurrence dans la course au rookie de l’année. Et au vu de la hype immense autour de lui, une sélection au All-Star Game n’est pas à exclure. Autant vous dire qu’on a plutôt hâte de le voir casser les chevilles de tous les meilleurs basketteurs de la Ligue. En tout cas, l’ancienne star du Real vit sa meilleure vie et prend tous les compliments avec cœur.

« C’est incroyable. Tout le monde sait que c’est mon idole, c’est juste malade d’en être là aujourd’hui. »

Luka Doncic est plus que jamais sur le chemin de l’excellence, comme l’était LeBron James avant lui. Déjà clutch, déjà franchise player, il n’est pas un rookie comme les autres. Comme dirait Mark Cuban, le Sovène n’a pas appris à chambrer et à faire des mixtapes en Europe, non non non. Il a plutôt travaillé le cassage de gueule sur parquet. Un sport que seuls les plus grands pratiquent.  

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. TOUTANKHAPSLOCK

    28 décembre 2018 à 17 h 32 min at 17 h 32 min

    Ils ont « acquéri » ? Hé c’est dans 3 jours qu’on se bourre la gueule !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top