Sixers

Joel Embiid remet en cause le trophée de Rudy Gobert : « J’aurais dû être défenseur de l’année »

Joel Embiid

Ça chambre à tout va, ça se plaint, du Jojo Embiid quoi.

Source image : youtube

Interrogé en sortie de victoire contre le Jazz, Joel Embiid n’a pas pu s’empêcher de taquiner son adversaire du soir, Rudy Gobert. Si le pivot tricolore est une référence défensive, le Camerounais en est convaincu, le défenseur de l’année c’était lui.

Ce genre de séquence ne devrait plus nous étonner depuis le temps, puisque Joel Embiid est un expert lorsqu’il s’agit de chambrer les autres intérieurs de la Ligue : Hassan Whiteside, Andre Drummond, Marcus Morris et plus récemment Mo Bamba y sont déjà passés. On peut désormais ajouter Rudy Gobert à cette liste puisque le joueur est la dernière cible de JoJo, « coupable » selon lui, de lui avoir piqué un titre qui lui revenait de droit. Tim MacMahon d’ESPN était présent en conférence de presse et nous retranscrit ses propos.

« Oh, j’adore jouer contre des gars comme lui. Défenseur de l’année je crois [en mimant des guillemets avec ses doigts, ndlr]. J’aurais dû gagner ce titre. »

Un peu aigri le Jojo ? Le fait d’avoir été classé second pour la récompense défensive derrière un joueur qui a manqué quinze matchs et qui avait un moins bon défensive rating a sans doute joué un rôle mais il était clair pour les observateurs ainsi que pour les votants que le choix Gobert s’imposait de lui-même. D’ailleurs si on regarde le détail des votes, le pivot français est crédité de 89 première place contre deux pour le Camerounais, pour un écart final de plus de 300 points. Plutôt évident non ? Si Embiid n’en est pas convaincu, il admet tout de même les mérites de Gobzilla.

« Mais j’adore jouer contre lui. C’est un super gars et un grand défenseur. J’ai un grand respect pour lui. Il me rend meilleur à chaque fois que je joue contre lui et les prochains affrontements s’annoncent excitants, j’ai vraiment hâte. »

A moins d’un duel en Finale NBA, les deux rivaux ne se croiseront plus cette année puisque les deux rencontres annuelles entre le Jazz et Philly ont déjà été jouées. Les retrouvailles auront peut-être lieu un soir de récompense pour le prochain titre de défenseur de l’année qui sait ? Le natif de Yaoundé ne se voit pas le gagner celui-ci mais ne vous attendez pas à ce qu’il soit trop loin non plus.

« Cette année ? Je ne pense pas que ce sera moi parce que j’ai été nul mais top 3 à coup sûr. »

C’est tout le mal qu’on lui souhaite même si cette année les places risquent encore de valoir cher en haut du classement. A l’heure actuelle, Paul George, Giannis, Kawhi voire Marc Gasol semblent plus à même remporter le prix si on regarde leur impact sur leurs équipes respectives. Au vu de sa prestation de la nuit (23 points, 15 rebonds, 6 passes et 5 contres) Jojo reste malgré tout un sérieux client à ne pas sous-estimer.

Joel Embiid qui chambre notre Rudy Gobert national sur son titre de Défenseur de l’année, ça risque de faire parler. Alors, plutôt Jojo ou Rudy ? Sans être chauvin, on vote Gobert mais à chacun ses convictions hein…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top