Celtics

Preview Mavs – Celtics : on est déjà mi-novembre messieurs en verts, il serait temps d’enchaîner

Celtics

On décroise les bras et on se met au boulot sérieusement.

Source Image : NBA LEAGUE PASS

C’est l’heure de la confirmation pour les Boston Celtics, à partir de 2h30 cette nuit, à l’American Airlines Center de Dallas. Après avoir battu hier les Atlanta Hawks, terribles derniers de la Ligue, il faut enfin se lancer dans une série positive après un début de saison décevant. Mais ces Mavericks sans complexe et sans pression de Luka Doncic ne sont absolument pas un cadeau, surtout dans leur antre. 

Cet été, peu imaginaient que ces deux équipes auraient des bilans aussi proches après plus d’un mois de compétition. Si Dallas est à sa place, ou en tout cas à celle que l’on attendait, les Boston Celtics sont l’une des mauvaises surprises de ce début de saison. Pour les Verts qui ont stoppé une série de 3 défaites consécutives et se sont relancés face aux jeunes Knicks, plus de temps à perdre, il faut enchaîner. De l’autre côté, les Mavs et leur quatre victoires sur les cinq derniers matchs font office de test sérieux. Mais pour le passer, les Celtics devront résoudre de gros problèmes offensifs et garder leur base défensive. Car les Boston Celtics sont la meilleure défense de la Ligue : doublés dans les derniers moments de la saison dernière par le Utah Jazz, les C’s ont repris dès le mois d’octobre le trône de meilleur defensive rating de NBA (102,1). Et donc, en attaque ? Échauffez-vous bien, c’est parti pour le grand écart : 27ème au rating offensif. En cause, un jeu basé sur le tir extérieur (40 % de leur tir sont pris de loin) mais trop peu d’adresse dans ce domaine avec le 21ème pourcentage du parking, et un secteur intérieur déserté avec seulement 39,9 points inscrits dans la raquette en moyenne par match (pire score de NBA).

Ajoutez-y la probable absence du patron Al Horford dans la raquette, et voilà un match idéal pour revoir un chantier de l’ancien des Clippers et désormais titulaire en pivot chez les Mavs, DeAndre Jordan. D’autant plus qu’il aura l’occasion de fouler le parquet un bon moment du fait des absences cumulées de Dirk et de Dwight Powell. Et ce n’est pas tout au rayon blessure : Dennis Smith JR. est questionnable et manquera peut-être son duel avec Kyrie, tout comme Wesley Matthews au poste 2. De quoi laisser les rênes à Luka Doncic, l’ado préféré des européens fans de NBA. Des responsabilités et la balle en main, Luka pourra tenter de poser une belle ligne de stats sur une défense reconnue : s’il s’en tient à ses moyennes, c’est-à-dire 19,3 points, 6,9 rebonds et 4,1 assists, on se poussera bientôt autant que dans la ligne 13 dans le wagon de la hype slovène. Il faudra au moins ça pour poursuivre la bonne habitude des Mavs : gagner à la maison, 7 victoires pour 2 défaites.

Après avoir relancé la machine contre Atlanta, les Boston Celtics doivent s’imposer en patron ce soir, à Dallas, pour montrer que leur début de saison mitigé n’était qu’un léger accident de parcours. Pas de pression du côté des Mavs, si tous les blessés sont confirmés, on laisse la gonfle à Luka Doncic et on l’observe progresser. Des bilans similaires, des exigences différentes.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top