Pistons

Les Pistons calment les Rockets : 116-111, grosse win en prolongation pour Motor City

Pistons Griffin Jackson Drummond pari

Deeeeeeeeeetroiiiiiiit Basketball !

Source : NBA League Pass

20 secondes à jouer. Après un petit fadeaway de James Harden, Détroit est mené d’un point par les Rockets (96-95). Dwane Casey prend un temps-mort. De retour sur le parquet, les Pistons nous gratifient d’une possession très brouillonne mais Blake Griffin n’en a que faire et prend sa chance de 9 mètres. Dedans ! 98-96 pour les locaux. Houston prend un temps-mort à son tour. Les Texans auront moins de 3 secondes pour marquer, ce qu’Eric Gordon fera sans trembler. 98-98 et un petit dixième sur l’horloge. La prolongation est inévitable, pour notre plus grand bonheur car nous sommes devant un bon gros match. 

Ces cinq minutes supplémentaires vont être dominées par les Pistons. Sans discussion et dans le sillage d’un Reggie Jackson clutch, et surtout agressif comme on aimerait le voir plus souvent. Alors qu’il sortait de trois matchs très moyens et qu’il n’était pas dans un très grand soir (12 points à 4/10 au tir en entrant dans l’overtime), le meneur de Détroit va enfiler 10 points entre la 48ème et la 53ème minute de cette rencontre. Le tout en ne prenant (et rentrant) que deux tirs. Des petits shoots bien choisis, proches du cercle après avoir profité des espaces que sa vitesse et son handle peuvent lui procurer. Ses six autres point viendront par des lancers-francs, il en aura 7 sur la période et 6 feront trembler les filets adverses. Résultat : 18 points marqués par les Pistons sur la prolongation, 116-111 pour eux au final et une très grosse victoire au bout pour cette équipe qui n’a rien lâché. Les Pistons ont pris leur revanche de la défaite subie deux jours plus tôt chez ces mêmes Rockets.

Détroit a joué dur, très dur. Sous les cercles ou même en défense sur les extérieurs pour contenir au mieux un James Harden qui était très chaud dans le premier quart, plantant 15 unités en ne ratant presque rien. Mais au final, le Barbu va effectivement noircir la feuille de 33 points mais à 9/27 au tir et avec 7 pertes de balle. Andre Drummond l’aura contré un paquet de fois sur des drives notamment mais il faut aussi noter le très bon boulot de l’illustre Bruce Brown, souvent au corps à corps avec Harden et on sait qu’il y a des situations plus évidentes à défendre… Mais revenons à Drummond. Il s’est mangé un Clint Capela gigantesque (29 points et 21 rebonds pour le Suisse !) mais il est resté concentré et nous a encore envoyé une performance énorme sous les cercles. 5 contres donc mais aussi 20 rebonds et 23 points. Ajoutez à cela les 28 unités, 9 rebonds et 4 passes décisives de Blake Griffin et oui, vous obtenez une prestation très lourde de la raquette des Pistons. C’est cette paire qui donne le ton dans le Michigan et quand elle joue ainsi, dur et appliqué, battre les Pistons devient une mission compliquée même si leurs lignes extérieures ne sont pas toujours au top.

C’est cette paire qui a permis aux Pistons de rester dans le match même quand Houston a semblé prendre le dessus dans le troisième quart par exemple. Chaque rebond pris par Drummond a fait du bien, chaque panier marqué au forceps par Griffin fut une respiration. En plus, on sent chez ces deux bestiaux intérieurs une réelle volonté de bien faire et de pousser leur escouade à se dépasser. Pour preuve, le geste de Blake Griffin au bout de l’overtime qui est venu prendre Reggie Jackson dans ses bras et lui asséner des paroles motivantes pendant que Drummond les rejoignait afin de lui aussi féliciter son meneur. C’est la bonne attitude, celle qui peut permettre de trouver l’équilibre et de progresser.

En attendant, les Rockets perdent ici leur premier match depuis 11 novembre. Ils venaient d’enchaîner 5 victoires consécutives. Ils vont mieux et voudront certainement se refaire dès la nuit prochaine à Cleveland. Les Pistons eux, vont savourer ce succès et tenter de s’appuyer dessus pour en glaner d’autres.  

boxscore Rockets

boxscore Pistons

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top