Magic

Preview Magic – Raptors : les Dinos s’invitent à Disney pour tout saccager, remake de Jurassic Park en vue ?

Mickey Mouse Orlando Magic

Les fans d’Orlando profitent avant l’arrivée des Raptors.

Source image : YouTube

On ne s’attendait sûrement pas à écrire ça, mais le Orlando Magic – Toronto Raptors de cette nuit est un vrai bon rendez-vous de NBA. La faute à des tendances du moment bien inversées et des quelques absents du côté des canadiens. Attention néanmoins aux Dinos qui risquent d’arriver bien énervés en Floride. 

Comme l’année dernière, le Orlando Magic fait son petit run de début de saison. Une bonne habitude qui se transforme malheureusement souvent en un reste de saison régulière beaucoup plus compliqué alors autant en profiter pendant qu’on le peut encore. Leur trois derniers matchs ont vu le Magic descendre tour à tour Philadelphie dans le money-time à l’occasion de la première de Jimmy Butler sous le maillot des Sixers, les Los Angeles Lakers de LeBron James et les Knicks de Tim Hardaway Jr. : on vous laisse trouver l’intrus. Pour Toronto, les résultats récents sont largement moins flatteurs : quatre défaites lors des cinq derniers matchs contre New Orleans, Detroit et Boston. Une petite hémorragie stoppée en fin de semaine dernière face à un sparring-partner parfait pour reprendre un peu de confiance : les Chicago Bulls. Voilà comment des tendances opposées changent un match a priori déséquilibré en un choc intéressant à suivre. En parlant de choc intéressant, ça vous dirait un bon vieux duel de pivots ? On vous propose Jonas Valanciunas contre Nikola Vucevic, en feu en ce moment avec ses 31 points et 10 rebonds lors des trois derniers matchs. Entre le Lituanien et le Monténégrin, ça sent bon les salles austères d’Europe de l’Est.

Cependant, difficile de ne pas donner un léger avantage aux Raptors, premiers de la Conférence Est, qui doivent s’assurer de ne pas s’enliser dans une période creuse. Surtout qu’un léger sur-régime est à craindre pour Orlando. Eux qui affichent une moyenne de points de 107,5 par match ont ouvert les vannes offensives lors de leur bonne série à domicile et ont distribué les cartons : 131 points offerts aux Knicks, 130 aux Lakers et une petite ristourne à 111 points pour les Sixers. On a fait des extras à Orlando. Mais attention au coup de barre et au retour à la réalité. Car les Raptors n’ont pas peur des fortes attaques et ce sont même construits une équipe extrêmement solide défensivement, dans les toutes premières au defensive rating (6e avec 106,15). Et au-delà des chiffres, pour Vavanne, Aaron Gordon et Terrence Ross, il ne faudra pas se demander qui a éteint la lumière quand Kawhi Leonard ou Pascal Siakam lèveront les bras pour contester un shoot. Pas sûr donc que ce run offensif ne dure bien longtemps. Pour y croire, Orlando pourra se dire que c’est le bon moment de prendre les Raptors avec la possible absence de Kyle Lowry (en game-time decision) et celles annoncées de C.J. Miles, O.G. Anunoby et Norman Powell. Sauf si l’on considère, bien sûr, que ça fera plus de minutes pour un Kawhi reposé face aux Bulls…

Pour le Orlando Magic, une victoire serait une confirmation énorme de leur forme actuelle. Et en prévision de la probable chute habituelle au cours de la saison, toutes les victoires sont bonnes à prendre. Mais si les Raptors ne veulent pas suivre l’exemple des leaders défaillants de l’Ouest, il faut vite se ressaisir, montrer les crocs et s’imposer en patron dès ce soir. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top