Hornets

Malik Monk ou Jeremy Lamb, qui va taper sa bonne grosse saison chez les Hornets ?

Malik Monk
Source image : YouTube

Si les Hornets sont loin de faire peur à la Conférence Est à quelques semaines du début de la saison régulière, des questions se posent tout de même sur la rotation à installer : Malik Monk ou Jeremy Lamb, qui mettre en avant ?

L’ambiance n’est pas folle en ce moment, du côté de Charlotte, mais ce n’est pas ça qui va empêcher les jeunes pousses de Jojo à se donner sur le terrain. Malheureux absents des Playoffs l’an dernier, les potes de Kemba Walker ont passé l’été à soupirer et espèrent bien redresser le navire cette saison, sauf qu’une vraie grosse question traîne actuellement dans les coulisses de la franchise : on stagne, ou on tank ? Avec un meneur-star dans sa dernière année de contrat, des jeunes qui squattent l’effectif et des plus âgés dont les contrats font pleurer pas mal de monde, le management mené par Mitch Kupchak se gratte le menton et devra bientôt prendre une décision. Ce qui nous mène, d’ailleurs, au poste d’arrière. Sous les ordres de Steve Clifford, on avait vu pas mal de Nico Batum aux côtés de Walker, créant un combo intéressant mais hélas irrégulier. Sous James Borrego, qu’en sera-t-il ? Le nouveau coach des Hornets a un plan à mettre en place, et il pourrait privilégier un smallball plus moderne et adapté aux adversaires. Ainsi, comme il se susurre en ce moment en Caroline du Nord, Michael Kidd-Gilchrist pourrait passer d’ailier-maçon à ailier-fort, tandis que Batum reprendrait son poste naturel, celui de pur ailier poste 3. Du coup, qui mettre en arrière titulaire ? Si Kemba est meneur, que les deux zozos mentionnés sont sur le frontcourt et Frank Kaminsky écarte le tout à distance (à moins que Cody Zeller soit encore désiré), il va falloir trancher entre deux grosses têtes qui veulent actuellement devenir titulaires dans une franchise NBA. D’ailleurs, comme le reporter du Charlotte Observer Rick Bonnell l’a récemment rapporté, Borrego pourrait déjà avoir penché d’un côté.

Je pense que Borrego est ouvert devant la possibilité de faire jouer Walker et Monk ensemble. Mais ce duo ne marchera que si leur explosivité offensive permet de compenser leur clair manque de taille en défense. […] L’attention que Monk va créer sur la défense adverse va ouvrir les opportunités pour ses coéquipiers. Il doit garder en tête qu’il doit aussi bien créer pour lui que pour les autres.

On en parlait cet été, Malik a des bouches à fermer et Borrego a déjà compris qu’il doit développer la pépite formée à Kentucky. Sacré sniper, gros scoreur, Monk a malheureusement eu droit à son lot de blessures et n’a jamais pu trouver son rythme lors de sa saison rookie. Pourra-t-il offrir mieux sur sa saison sophomore ? C’est un pari à prendre, mais ce serait gonflé de le valider les yeux fermés sans avoir parlé de Jeremy Lamb. Plus expérimenté, plus stable, plus long aussi (196cm contre les 190 de Monk), le bonhomme entre dans sa dernière année de contrat et pourrait donc offrir quelques beaux cartons chez les Hornets. Âgé de 26 ans, Lamb est clairement le joueur le plus safe sur lequel parier d’entrée, mais cela nous ramène directement à la question initiale qui est aussi la principale : quel chemin veut prendre la franchise de Charlotte. Si reconstruction il y a, donc gros bouton rouge appuyé et démolition de l’effectif en un an, il est évident que responsabiliser Monk a davantage de sens. Il aura ses tickets de shoots, sera jeté dans le grand bain et pourrait apprendre à la dure, sur le terrain. Mais si Kupchak et sa clique croient encore qu’ils peuvent conserver Walker et faire de meilleurs résultats cette saison sous un nouveau coach et avec un banc plus dynamique, Lamb représentera une solution plus attirante. Un duel, qui sera très intéressant à suivre lors du futur camp d’entraînement des Hornets, au sein duquel les deux arrières vont s’offrir quelques belles batailles.

Reconstruire et parier sur l’avenir, ou bien y aller doucement et miser sur le vétéran, telles sont les deux voies proposées à James Borrego cette saison. Kemba attend son nouveau partenaire du backcourt, messieurs c’est bientôt à vous de jouer.

Source : Charlotte Observer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top