Celtics

Jayson Tatum a un message pour Danny Ainge qui aurait pu le drafter plus haut : « Tu me dois de l’argent »

Jayson Tatum

Danny Ainge et la Draft, une grande histoire d’amour.

Source image : YouTube

Impossible d’oublier le coup de poker de Danny Ainge lors de la Draft de l’année dernière. En envoyant le premier choix au Sixers, il sélectionne Jayson Tatum deux places plus bas, tout en récupérant un autre choix pour 2019. Boston a le sourire, mais le jeune ailier a bien conscience d’une chose : s’il avait été choisi premier, quelques millions aurait été ajoutés à son contrat…

La Draft 2017 est une cuvée premium et le trade entre les Celtics et les Sixers la rend encore plus belle. On rappelle que Boston avait le premier choix (merci Brooklyn), quand Philly disposait du troisième pick. Avec un Markelle Fultz largement favori pour être sélectionné en première position, la petite ampoule dans le cerveau de Danny Ainge s’est allumée : Boston ne veut pas spécialement du meneur, ce serait une bonne occasion de trouver un pigeon pour échanger ce premier choix, tout en grattant un paquet de chips avec. Et bingo, Philadelphie mort à l’hameçon et le deal est acté, les Celtics envoient leur premier choix de draft, contre le troisième choix des Sixers et un choix futur, sur lequel nous reviendrons plus tard. La stratégie de Danny était simple, il ne voulait pas du point guard en provenance du Washington et était partagé entre Jayson Tatum et Josh Jackson. Il suffisait donc de trouver une franchise susceptible de sélectionner le meneur, monter un trade, descendre un peu dans la Draft pour trouver son bonheur. Josh Jackson n’ayant pas eu l’occasion de faire un work-out pour Boston, c’est finalement Jayson Tatum qui sera drafté. Si tout est finalement allé dans le sens des Celtics quand on voit les résultat du rookie pour sa première année chez les pros, du côté de Tatum, on n’aurait pas dit non à une sélection en première position. Surtout quand on sait que Fultz le fragile gagnera 7,3 millions de dollars de plus que lui sur quatre ans. Le nouvel élève de Kobe en a parfaitement conscience, de quoi envoyer une petite pique à son GM, étant invité au Bill Simmons Podcast.

« Je rigole avec Danny tout le temps, il aurait dû me prendre en première position. J’aurais pu avoir quelques dollars en plus sur ma fiche de paie. Dîtes à Danny ‘Tu me dois de l’argent.' »

Danny Ainge a donc sélectionné le meilleur joueur de la Draft (avec Donovan Mitchell), tout en économisant de l’argent et en récupérant un nouveau TDD… On pourrait le mettre à la tête des Kings, il en ferait une équipe championne en quelques saisons. Et en parlant de Sacramento, la Draft 2019 ne va pas vraiment être un bon moment pour la franchise. En effet, on vous parlait d’un tour de draft envoyé par Philadelphie à Boston. C’était le pick 2018 des Lakers, mais les Celtics ne pouvaient le recevoir que s’il tombait entre les deuxièmes et cinquièmes choix. Pas de bol, L.A. n’était pas trop mauvais cette saison et a fini à la dixième place. Mais pas de panique, le bon vieux Danny a toujours un coup d’avance : si Boston ne récupère pas le pick de Los Angeles cette saison, alors ils auront le choix 2019 de… Sacramento. Ce bon vieux Vlade, lui, n’a pas l’air d’avoir de coup d’avance, et ce sont les Celtics qui le remercient. Nous sommes donc face à une équipe de Boston, favorite à l’Est, qui pourrait aller en Finales NBA, et récupérer un choix sûrement très élevé à la Draft. Danny Ainge et la Draft, une magnifique histoire d’amour…

Vous en avez marre de voir les Celtics récupérer des jeunes talents comme Jaylen Brown ou Jayson Tatum ? Petit repos cette année mais c’est reparti de plus belle la saison prochaine… pour le plus grand bonheur des Kings !

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top