News NBA

Lamar Odom est un miraculé : « J’ai fait 12 AVC et 6 attaques cardiaques quand j’étais dans le coma »

Un parcours du combattant ne serait même pas une bonne représentation de la vie de Lamar Odom, tant l’ancien joueur a dû se battre après avoir touché le fond. Très loin des parquets NBA depuis cinq ans maintenant, l’ancien Laker a réussi à tourner la page de cette période dramatique, et n’hésite pas à en reparler dernièrement dans la série « Cold As Balls » avec Kevin Hart. 

Si Lamar Odom a su mettre derrière lui tous ses problèmes d’addiction, il refuse d’oublier cette période de sa vie. Peu après ses grandes années avec les Lakers, ses problèmes de drogue ont peu à peu pris le contrôle de sa vie. Après une saison pleine avec les Clippers en 2012-13, l’ailier commença des traitements, mais rien n’y fait. Lamar se perd et vit dans l’ombre à ressasser tous les tristes événements qu’il a traversé dans son existence. Et ce qui devait arriver arriva, en octobre 2015 : il est retrouvé inconscient et transporté d’urgence à l’hôpital. Plusieurs jours dans le coma, deux interventions chirurgicales ainsi qu’une greffe de rein. Lamar a vécu l’enfer, mais nous apprenons encore aujourd’hui de nouveaux détails qui font du mot « miracle » un euphémisme. Après l’avoir déjà retrouvé dans une interview bouleversante pour The Player’s Tribune, c’est dans la série de Kevin Hart, « Cold As Balls » qu’il nous les livre. A l’image de la réaction du comédien, on peine à y croire tellement c’est inimaginable.

Kevin Hart : « Est-ce que Lamar Odom a vaincu l’addiction ? »

Lamar Odom : « Oui. »

K.H : « Comment tu te sens ? »

L.O : « Très bien. Je suis en vie, tous les jours. C’est incroyable d’être toujours en vie quand on voit ce qui m’est arrivé. »

K.H : « Est-ce que tu réalises du coup à quel point tu étais proche de la mort ? »

L.O : « Bien sûr. Tous les docteurs qui m’ont vu me disent que je suis un miracle. J’ai eu 12 AVC et 6 attaques cardiaques quand j’étais dans le coma. »

K.H : « Mon Dieu. »

God damn. Nous sommes donc trois ans après ces terribles événements. Et Lamar continue sa reprise en douceur, que ce soit dans sa vie personnelle, auprès de sa famille qu’il avait vu s’éloigner à cause de ses problèmes, ou sportivement également, parce que le double champion NBA devrait reprendre le basket prochainement en Chine. A désormais 38 ans, il sent son corps capable de retrouver ses émotions qui l’ont fait vibrer pendant des années. Il ne participera peut-être qu’à quelques minutes, ne marquera peut-être que très peu, mais il sera sur un parquet avec une balle orange dans les mains, et il n’y a pas plus belle image pour celui à qui on a tous pensé très fort il y a trois ans. Peu importe le niveau auquel Lamar Odom jouera, il pourrait même aller sur le petit playground à côté de chez lui, le voir encore en vie capable de continuer à faire ce qu’il aime est une incroyable leçon de vie.

Lamar Odom est un miraculé. Il a su remonter à la surface après avoir touché le fond, et est désormais prêt à remettre ses sneakers pour fouler les parquets chinois. Nous t’avons dit exactement la même chose il y a un an, mais nous le répétons aujourd’hui : merci et chapeau, Lamar. 

Source texte : Twitter – TJDhoops, NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top