Sixers

Team ambidextres : Ben Simmons pourrait jouer majoritairement de la main droite la saison prochaine

ben simmons
Source image : NBA League Pass

Après une première saison brillante en NBA, Ben Simmons sera attendu par un paquet de monde et de défenseurs d’ici quelques semaines. Pour continuer à progresser, le phénomène des Sixers serait-il capable de… changer de main dominante ?

C’est une rumeur plus qu’autre chose. Un concept, un projet, une idée, qui n’a pas encore pris de poids mais pourrait gonfler avec le temps. L’Australien lui-même en a rigolé sur les réseaux sociaux, en voyant le dernier murmure envoyé par Marc Stein via le NY PostDans ce dernier, le reporter américain indiquait que, selon quelques sources, Simmons pourrait mettre un accent majeur sur sa mimine droite la saison prochaine. Une douceur du mois d’août, nous direz-vous, mais que Ben lui-même a tenu à alléger encore plus en se marrant publiquement. Incroyablement à l’aise balle en main, le meneur de Philly est infernal à défendre parce qu’il est notamment gaucher. Son agilité, sa taille, sa vitesse et sa vision l’aident évidemment beaucoup, mais c’est aussi cette petite touche originale manuelle qui lui donne un avantage de plus. Le problème, c’est qu’une fois qu’il est question de shoot, on range les sourires et on grince sérieusement des dents. Pourtant propriétaire d’une mécanique correcte, Simmons manque de pratique, de confiance et de répétition dans tout ce qui concerne le tir à distance ou même mi-distance. La quasi-totalité de ses points viennent à l’intérieur, ce dont il abuse avec joie grâce à ses dispositions athlétiques, mais des équipes se sont déjà ajustées en envoyant le pépère aux lancers ou en barrant la route vers l’arceau. D’où cette rumeur, qui n’est qu’à l’étape 1 aujourd’hui mais pourrait grandir avec le temps.

Surtout que, mine de rien, Benny a été aperçu tirant déjà des lancers main droite, envoyant le pitch de baseball à Philly de la main droite, et le staff des Sixers en a forcément parlé en interne. Avec 56% de réussite aux lancers dans sa saison rookie et un splendide 0/11 à distance, Simmons est un shooteur borderline-désastreux. C’est parce qu’il a le handle d’un meneur et une mécanique chouette qu’il y a de quoi avoir de l’espoir, mais ces chiffres ont de quoi faire réfléchir pas mal de monde et pousser cette théorie du changement de main. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’on voit ça en NBA, même si cela peut en faire marrer certains. Tristan Thompson, s’il n’est jamais devenu Dirk freaking Nowitzki, a changé de mimine en début de carrière et a vu ses pourcentages augmenter aux lancers. Quand on sait que de plus en plus d’adversaires vont scouter Simmons et tenter de le rendre inefficace, rester un tireur aussi mauvais ne pourra l’aider à atteindre le level supérieur. Le projet est donc pour le moment aussi secret qu’à l’état embryonnaire, mais il doit être suivi d’un coin de l’oeil. Car si on voit de plus en plus d’échauffements des Sixers la saison prochaine avec un Ben shootant main droite sur la ligne, il ne faudra pas s’étonner.

Rester sur sa main gauche et tout simplement bosser durement, ou bien changer de main parce qu’on se sent plus à l’aise, que faire ? Ben Simmons régale dans de nombreuses parties du jeu, pas celle du shoot : à lui de montrer qu’il s’est amélioré, quelle que soit la paume de préférence.

Source : NY Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top