News NBA

Trevor Booker proche de signer aux Shanxi Brave Dragons : pas intéressé par une carrière dans le volley ?

Trevor Booker transfert Pacers

Toujours très sérieux physiquement, il pourrait bien s’éclater en CBA.

Source image : Youtube

Après Al Jefferson, un autre ancien des Pacers pourrait traverser le Pacifique pour atterrir dans l’Empire du Mmilieu. Trevor Booker intéresserait donc nos amis chinois, qui continuent d’être un très bon plan pré-retraite pour joueurs NBA en perdition.

Nous sommes en août, les rosters NBA se bouclent petit à petit, les derniers free agents ramassent les miettes laissées par les joueurs plus importants, et la CBA profite de la situation pour proposer des petites fortunes à des joueurs en perte de vitesse. Et selon Alex Kennedy de HoopsHype, les Shanxi Brave Dragons seraient proches d’officialiser la signature de Trevor Booker. Étonnant puisque l’intérieur fournissait toujours ses 6,3 points et 4,7 rebonds en 16 minutes, le tout avec une bonne grosse dose d’énergie et une défense tout à fait potable. Le cousin de Jordan Hill restait même un élément important de la rotation des Pacers en Playoffs, pouvant amener un peu de sang neuf lorsque les fermiers étaient en manque de solutions.

Mais à bientôt 31 ans, Trevor Booker ne semblait plus vraiment faire rêver les franchises NBA. S’il intéressait Cleveland il y a quelques temps, Trevor est toujours sans contrat à l’heure où on vous parle, et les opportunités s’amenuisent avec les derniers spots dans les rotations déjà bouclés. Le meilleur volleyeur de la Ligue n’a donc visiblement pas d’autre choix que de répondre aux appels de l’Empire du milieu et de la CBA. Si un deal avec les Shanxi Brave Dragons est en effet conclu, l’ancien 23ème choix de draft ira former une raquette 100% papis de NBA avec le légendaire Luis Scola, eux qui se sont déjà côtoyés à Brooklyn lors de la saison 2016-17. Ils devront se frotter à du beau monde, comme Al Jefferson, Lamar Odom et peut-être Dwyane Wade, pour le plus grand plaisir des fans chinois.

Plus qu’à attendre une officialisation, qui ne devrait pas tarder. Trevor Booker n’a pas vraiment le choix, étant donné le faible, pour ne pas dire inexistant, intérêt des franchises NBA. En Chine, l’ailier-fort aura du temps de jeu et des responsabilités, alors let’s go !

Source texte : HoopsHype

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top