Cavaliers

Et si Kyrie Irving avait décidé de partir en anticipant le départ de LeBron James à l’été 2018 ?

C’est une des questions qu’on a pu directement se poser, en voyant Kyrie Irving demander un transfert pour quitter les Cavs : le meneur a-t-il obtenu des informations ou un ressenti concernant l’été prochain ?

Car s’il y a bien un sujet sur lequel tout le monde est en apnée dans l’Ohio, c’est la free agency de LeBron. Dans un an, James sera à nouveau présent sur le marché et chacun y va déjà de son petit pronostic sur la future décision du King. Prolonger dans la région, partir à Los Angeles pour rejoindre les Lakers ou les Clippers, créer la Team Banana Boat à New York, jouer sous Pop à San Antonio, ouvrir sa chaîne de pizzas en Chine : le festival aura peut-être lieu dans 11 mois mais tout le monde sort déjà sa flûte traversière. Et quand nous, pauvres humains, faisons nos gammes pour tenter d’impressionner les autres, Kyrie Irving préfère sortir son vuvuzela. Rien à foutre de tout ce bordel médiatique, j’ai une carrière à devoir mener et de grandes ambitions à devoir assumer. Le All-Star, qui avait encore deux années garanties sur son contrat, aurait très bien pu laisser le temps passer et la saison prochaine dicter en partie son avenir, mais Irving n’a pas voulu rester une énième fois dans l’ombre du daron au numéro 23. Attendre que James puisse quitter les Cavs pour ensuite se retrouver comme un con sur le marché des transferts ? Très peu pour lui. Avec une cote maximale actuellement et une météo qui commence à devenir méchante dans l’Ohio, Kyrie n’a fait qu’anticiper un scénario à fort potentiel pour ne pas être le dindon de la farce.

Les rumeurs étaient déjà présentes il y a quelques semaines, lorsque Jimmy Butler était au centre des discussions. Dans le cas où LeBron opterait pour un déménagement en juillet 2018, Irving n’hésiterait pas une seule seconde à demander un transfert. D’où notre choc devant le timing de l’annonce faite sur ESPNSi vous ne souhaitez plus jouer aux côtés du meilleur joueur au monde, ce n’est pas pour 36,000 raisons : être assuré de le voir partir dans un an en est une. Alors certes, il faudra encore attendre avec patience pour obtenir d’autres éléments propres à cette affaire. Mais difficile de croire qu’un garçon comme Irving, sous contrat pendant encore quelques temps et quasiment assuré de pouvoir retourner en Finales NBA, a demandé à partir pour d’uniques questions d’épanouissement individuel. Difficile de croire qu’un garçon comme Irving, louant il y a encore un mois les qualités humaines d’un coéquipier comme LeBron, affirme soudainement ne plus vouloir jouer à ses côtés. Comme dirait l’autre, il y a très rarement de la fumée sans feu. Et quand bien même il nous faudra des témoignages plus nombreux et des sources plus importantes pour cibler le noyau de cette affaire, on peut déjà avancer quelques pistes dont celle d’un Kyrie persuadé de voir LeBron partir dans un an. Simple envie de partir en voyant le bordel que sont devenus les Cavs en très peu de temps ? Possible, aussi. Mais lié à James, évidemment.

Le ciel est gris, l’avenir est flou. Dans l’Ohio, de nombreuses questions se posent mais un doute s’installe petit à petit : si James Jones se barre et Kyrie Irving demande à partir, peut-être faudra-t-il regarder cela comme les bases d’un futur départ de LeBron. Encore. Une. Fois.

1 Comment

1 Comment

  1. Cerf

    22 juillet 2017 à 14 h 38 min at 14 h 38 min

    Et si lebron le rejoignait l’ete prochain ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top