News NBA

Jason Thompson jouera en Chine : passer des Warriors de 2016 aux Flaming Bulls de 2017, VDM

Parce qu’un parcours en NBA n’est pas obligé de ressembler à des années de galères suivies par un titre puis un tour de stade sous une foule en délire, retrouvons tout de suite notre invité du jour, Monsieur Jason Thompson.

Dans le genre ascenseur émotionnel et sportif qui te file la nausée, il y a moyen que l’ancien joueur de Sacramento obtienne un trophée cette année. En effet, après avoir commencé sa carrière chez les Kings et survécu à l’asile du coin, Jason avait ensuite été transféré chez les fabuleux Sixers, une équipe pleine de ressources et de joie quotidienne comme vous avez pu le remarquer dernièrement. Mais après avoir autant douillé, Thompson s’est dit qu’il fallait tout changer, et que l’heure était venue de gagner. Direction les Warriors du départ à 240, des matchs consécutifs sans perdre à la maison, bref la bonne grosse teuf qui sent le titre. Mais non ! Ce serait trop beau ainsi, il faut déposer une flaque de gerbe sur un potentiel bonheur, du coup JT a été cuté pour que Golden State récupère Anderson Varejao. De quoi remplir le vétéran de bonheur, lui qui voyait la bague se profiler sans le moindre problème. Heureusement pour lui, quand on connait aujourd’hui la suite et les Finales contre les Cavs, on se dit que c’est peut-être pas plus mal…

Du coup, c’est chez les Raptors que Thompson a terminé sa saison, un push assez sympa puisque même si son temps de jeu était famélique, son côté porte-bonheur était bien au maximum de ses fonctions. Une première finale de conférence pour Toronto, avant de bloquer sur le futur champion portant le numéro 23, et enfin le même sort que de nombreux intérieurs relégués au fond d’un banc : l’été de tous les mystères. Jason n’a pas reçu de coup de téléphone, pas d’invitation, pas de karaoké ni même de goûter d’anniversaire à la rentrée, il fallait donc bien occuper les prochains mois avec une activité saine pour le corps. C’est donc chez les Flaming Bulls de Shandong que le géant a décidé d’aller faire ses petites affaires cette saison, comme Sportando l’a confirmé dans la nuit. Qui a déjà joué là-bas ? Pas grand monde, si ce n’est Pooh Jeter qu’on a croisé à Sacramento il y a quelques temps. Voilà au moins un compatriote avec lequel JT pourra faire ses virées nocturnes, entre deux double-doubles grassement payés.

Il voulait du temps de jeu, des responsabilités, un bon salaire et découvrir de nouveaux coins sur cette planète, Jason Thompson a tout coché. On le retrouvera peut-être en NBA d’ici quelques années, ou pas. Sur un banc alors.

Source : Sportando

Source image : Warriors’ Facebook

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top