Blazers

Brian Roberts passe de Miami à Portland en deux jours : troque maillot de bain contre ciré de pluie

Brian Roberts

Brian Roberts n’aura pas pu profiter de la plage de South Beach très longtemps. Il rejoint Portland deux jours après avoir changé de maison.

Les GM ont décidé de redessiner la carte de la NBA ce soir et on ne sait plus où donner de la tête avec tous ces blockbuster trades. Cette fois-ci, c’est Brian Roberts qui débarque à Portland, deux jours seulement après s’être installé à South Beach. C’est dur la vie.

Et la VDM du jour est attribuée à Brian Roberts qui vient de passer d’un des coins les plus sympas des Etats-Unis au calme de l’Oregon en quelques jours. Concerné par le trade à trois équipes entre Charlotte, Memphis et Miami, le meneur de 30 ans pouvait avoir la banane en apprenant qu’il rejoignait le projet solide et ensoleillé du Heat en cours de saison. Malheureusement, alors qu’il avait déjà commencé à regarder les prix des baraques dans la marina de Dexter Morgan, il a été prévenu par son agent qu’il n’allait pas pouvoir rester profiter de la Floride plus longtemps. En effet, Pat Riley n’avait pas l’intention de payer la luxury tax cette année et il se débarrasse ainsi d’un contrat à 2,8 millions de dollars qui lui permet d’économiser près de 6 millions en repassant sous la taxe réservées aux franchises les plus dépensières de la Ligue. Brian Roberts reprend donc la route pour rejoindre un duo déjà bien installé dans le backcourt des Blazers où il devrait jouer les doublures de Damian Lillard à la mène. Il pourra demander des conseils à son ancien coéquipier des Hornets, Nicolas Batum, qui avait passé ses sept premières saisons dans l’Oregon. Le trentenaire non drafté tournait jusqu’ici à 4,8 points et 1,3 passe en 11 minutes et valait un second tour de Draft selon les Blazers qui atteignent ainsi le salary cap floor en complément de leur move avec les Cavaliers un peu plus tôt dans la soirée même si Anderson Varejao devrait être coupé dans la foulée par Neil Olshey.

Une opération d’abord financière donc pour les deux franchises qui connaissent bien le règlement et s’évitent quelques amendes toujours malvenues en fin de saison. Pour le gros trade, on repassera par contre.

Source : The Vertical

Source image : Fansided

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top