Magic

Soirée parfaite pour le Magic : hommage au sublime Hedo Turkoglu, troisième victoire de suite !

Hedo Turkoglu

Hedo Turkoglu était la star du match entre Blazers et Magic ce vendredi, non pas pour sa ligne de stat mais pour sa présence et l’hommage qui lui a été réservé !

C’est ce qu’on appelle un menu équilibré, pour bien démarrer son weekend. Giflé par les Cavs il y a une semaine, l’équipe de Vavane Fournier s’est bien rattrapée en s’offrant un joli combo hier soir : minute émotion, victoire face aux Blazers, 102 à 94.

Quand on est une petite franchise, surtout jeune comme celle d’Orlando, remplir le calendrier annuel de petits événements marquants peut s’avérer compliqué à gérer. En effet, alors que du côté de Boston on peut envoyer environ une légende par semaine au rond-central pour lui souhaiter un bon anniversaire, la Floride n’a pas le même palmarès et donc le même potentiel pour verser quelques larmes. Cependant, ce vendredi, c’est bien une mini-légende qui a été honorée devant les nombreux spectateurs ayant fait le déplacement, Hedo Turkoglu recevant une standing-ovation ainsi qu’un joli petit montage maison après avoir offert ses meilleures années chez le Magic. Le ‘Michael Jordan de Turquie’ était en effet membre de l’armé gérée par Stan Van Gundy lorsque Dwight et compagnie s’étaient rendus en Finale NBA (2009), Hedo régalant ses fans et pourrissant les soirées de ses adversaires grâce à son jeu de point-forward à la Paul Pierce, aussi adroit de loin qu’à mi-distance et pouvant créer des occasions pour ses copains. Un squad d’Orlando historique puisque les Finales n’avaient pas été reçues depuis les années du Shaq, il fallait donc féliciter Turkoglu pour ses belles piges effectuées dans la région, avec 14,5 points, 3, 7 rebonds et 4,5 passes de moyenne en 8 saisons. Un titre de Meilleure Progression en 2008, un bon 16-5-5 de base pendant les Playoffs de 2009, et cette belle notoriété construite à Orlando après avoir fait ses débuts chez les Kings de la très belle époque, l’hommage était plus qu’attendu hier soir.

Mais surtout, dans ce type de soirée bourrée d’émotions en mode revisitons les albums photos de la famille avec du thé et des cookies, il fallait ponctuer le tout avec la gagne. Bah oui, forcément, on ne va pas applaudir un type sur son passé pendant que le présent fait saigner des yeux. Et ce qu’on peut dire, c’est que Tobias Harris et Niko Vucevic ont tenu à respecter l’ancien (50 points et 23 rebonds pour le duo), pendant qu’Elfrid Payton et ses potes s’occupaient de flinguer la soirée de Damian Lillard (4/15 au tir). Une performance solide proposée par le Magic, une nouvelle fois puisqu’après avoir déroulé face aux Nets et Hornets, il fallait gérer son business à la maison. Ce fût donc validé et avec la manière hier soir, même si notre coeur a arrêté de battre lorsque Fournier s’est fait mal à la main en début de rencontre, un petit doigt claqué par C.C. McCollum qui n’aura finalement pas empêché le frenchie de retourner sur les parquets. Si Evan a clairement baissé dans sa production en comparaison avec son bouillant début de saison, le reste de son équipe a su élever son niveau de jeu, et la franchise d’Orlando peut aujourd’hui affirmer qu’elle finira probablement 2015 avec un record au minimum équilibré, le 15-11 actuel plaçant le Magic à la 7ème place de la Conférence Est. Comment confirmer cette belle forme actuelle ? Face aux Hawks, prochain match tendu et rival de la Division Sud-Est.

Les fans d’Orlando ont donc pu rentrer au bercail avec un sourire XXL ce vendredi, en applaudissant une gloire passée ainsi qu’une victoire présente. C’est toujours plus sympa de vivre ce genre d’hommage en repartant vainqueur, n’en déplaise à un fort scoreur qui a perdu à Philadelphie…

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top