Grizzlies

Mario Chalmers président : 29 points pour le Hall of Famer, troisième victoire de suite pour Memphis !

Mario Chalmers

Débarqué il y a seulement quelques jours du côté de Memphis, le meneur a déjà marqué son empreinte en claquant de bonnes rencontres dont le récital de ce lundi !

Dans un sublime maillot rouge rétro qui leur donnait un look tout droit sortit de NBA Street Volume 2 et la cage de Stretch, les Grizzlies se sont imposés face au Thunder ce lundi, notamment grâce au match référence de la légende vivante : Mario Chalmers, à peine arrivé, déjà vénéré.

Même pas une semaine qu’il a installé ses affaires, et son nom est déjà placardé dans les rues de Memphis. On exagère, comme souvent lorsque l’auto-proclamé meilleur meneur de la décennie est dans notre ligne de mire, mais force est de constater que le réveil des Grizzlies est -comme par hasard- arrivé au même moment que le déménagement de Mario, transféré notamment contre Beno Udrih et deux clopes il y a quelques jours. Faisant grincer les dents de Pat Riley au Heat et souhaitant justement montrer son côté clutch dans une autre franchise, Chalmers débarquait dans le Tennessee le 11 et assistait à la démonstration de Stephen Curry avant de se mettre en short. Depuis ? Une victoire face aux Blazers certes, un autre succès cette fois-ci chez les Wolves, puis la réception du Thunder au FedEx ce lundi. Autant dire qu’avec Russell Westbrook dans son champ de vision et l’envie de bien faire à la maison, Super Mario était déterminé à foirer la soirée de Billy Donovan et compagnie, en quête de repères après une vilaine défaite la veille contre Boston. Il le disait, justement, en fin de rencontre. Interviewé par la chaîne locale, Mario avouera que croiser la route d’OKC est toujours synonyme de gros match, notamment depuis les Finales de 2012 où le meneur formé à Kansas avait remporté sa première bague. Du coup, hier soir…

Chalmers se transformera en Kyrie Irving, pour notre plus grand bonheur, enchaînant les paniers et les lancers tout en offrant sa défense toujours aussi irritante. Des petits coups bas, des positionnements futés, avec Tony Allen à sa gauche et Mike Conley à sa droite, Mario se fera un énorme plaisir en allant scorer 16 de ses 29 points (6/13 au tir, 13/15 sur la ligne) dans le dernier quart. Clutch, on savait déjà qu’il pouvait l’être. Aussi important d’entrée chez les Grizzlies, on avait quand même quelques doutes. Si en face de lui le seigneur Westbrook offrira une performance encore une fois venue de Pluton (40 points et 14 passes à 13/19 au tir), la pression collective menée notamment par le backcourt de Memphis fera péter un plomb au numéro 0, sachant que 8 balles perdues furent forcées pour le simple All-Star. Un signe de retour aux choses normales côté Grizzlies ? Pas vraiment, dans le sens où la défense reste encore perméable et l’intensité moins étouffante que par le passé. Mais ce petit break d’une semaine notamment géré et ponctué par Chalmers doit faire le plus grand bien à son groupe, ainsi qu’à Dave Joerger qui commençait à chauffer du boxer. La confirmation sera désormais demandée, face à des clients un peu plus costauds que le Thunder sans KD.

Deux fois les Rockets, une fois les Mavs et une fois les Spurs : bonjour le triangle texan ! Si on a du mal à imaginer un sweep de ce trio assez tendax, on regardera cependant les progrès de Super Mario chez les siens car son intégration pourrait être la clé du retournement de situation dans le Tennessee. Quelque part, quand on est un des 10 meilleurs meneurs de la NBA, quoi de plus normal ?

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top