Nets

Brooklyn Zoo : Thaddeus Young a décidé de s’échapper

Sitôt arrivé, sitôt parti. Après avoir été transféré à Brooklyn contre Kevin Garnett en février dernier, Thaddeus Young a décidé de ne pas activer l’option joueur de son contrat et devient désormais agent libre sans restriction. Les qualités de dirigeants du front office n’auront donc pas suffi à maintenir l’ailier fort en ville plus longtemps.

Après avoir prêté main forte aux Nets dans l’obtention d’un strapontin en Playoffs, Thaddeus Young a décidé de s’asseoir sur les quelques 10 millions de dollars de sa dernière année de contrat pour se payer le luxe de choisir sa prochaine équipe. Cela représente évidemment une opportunité intéressante de se fixer dans une franchise de son choix, lui qui a connu 3 équipes en 3 ans, et d’empocher un petit contrat sympa à la clé. Mais il met également en lumière le bordel dans lequel les Nets sont plongés. Ils ont payé 90,5 millions de dollars de luxury-tax la saison dernière et sont en marche pour en payer au moins 20,6 millions la saison prochaine, leur troisième saison d’affilée au dessus du salary cap, ce qui signifie que s’ils la dépassent encore l’année prochaine, les Nets seront contraints de payer la « repeater tax ». Pour vous donner un ordre d’idée, si les Nets avaient à la payer cette année le montant s’élèverait à 32,3 millions de dollars (au lieu de 20,6 millions). Bon vivant, Mikhail Prokhorov a récemment déclaré que ça ne le gênait pas de payer la luxury-tax, la repeater et l’ardoise de Deron Williams à Burger King pour gagner.

Que les Nets se retrouvent au dessus de la marge salariale ou non la saison prochaine dépendait d’une part de la clause libératoire de Young, et d’autre part de Brook Lopez, qui peut se libérer de sa dernière année de contrat mais a la possibilité de re-signer à Brooklyn pour le maximum. Rajoutez à ça Alan Anderson qui est aussi en fin de contrat et qui peut réclamer un plus gros contrat cet été en plus de celui dont on n’ose plus prononcer le montant de son salaire (Joe « Voldemort » Johnson), Brooklyn est loin d’être tiré d’affaire. Thaddeus Young les a quand même bien aidés en décidant de ne pas prolonger. Puisqu’en admettant qu’il ait décidé de continuer à Brooklyn et que les Nets se soient retrouvés à payer la taxe repeater, les 10 millions de dollars de salaire de Young auraient coûté…37 606 336 dollars de pénalité à sa franchise. L’ailier fort ne devrait cependant pas avoir de mal à se trouver une franchise à l’Est pour jouer les Playoffs.

En laissant partir Thaddeus Young, les Brooklyn Nets gardent donc un petit espoir de se retrouver sous le salary cap, mais connaissant le propriétaire des Nets, il pourrait aussi bien tenter de lui faire signer un nouveau contrat en juillet. Après tout, si c’est pour gagner…

Source : probasketballtalk.nbcsports.com

Source image : espn.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top