Lifestyle

Interview TrashTalk avec Eric Micoud : «Cette année c’est pour les Spurs, je la jouerais à l’expérience»

TrashTalk

Eric Micoud a gentiment accepté de répondre à nos questions après celles posées à ses collègues, ambiance Cholet et Chicago pour le meneur formé à Georgetown !

Grâce au point presse mis en place par beIN Sports ce mercredi 1er avril, marquant le dernier virage à quelques jours du début des Playoffs, TrashTalk a pu se faufiler dans les coulisses de la chaîne et poser quelques questions bien précises aux invités du jour…

Comment vouloir parler NBA sans parler à Eric Micoud, formé à Georgetown et ancien de l’Equipe de France ! Enfin l’heure de la rencontre avec le meneur, pour débattre du cinq all-time à Cholet ou ses déceptions de la saison. Quelques surprises se sont glissées, surtout à la fin !

TrashTalk : Bon donc salut Eric et merci à toi de répondre à nos questions, je suis Bastien de chez TrashTalk.

EM : Oh put… Vous êtes là. Oh put*** ! Bah écoute ça fait plaisir, moi dès qu’il y a un truc qui sort je transmets, c’est cool.

TT : Franchement ça fait plaisir de te rencontrer enfin, c’est cool ! J’ai quelques questions à te poser, la première plutôt sérieuse : on est dans le dernier virage, est-ce que tu as une grosse déception et une grosse surprise qui te restent en tête cette saison ?

EM : Une déception… mes Bulls. Même s’ils sont encore là, quand j’ai vu le recrutement entre Pau Gasol et Nikola Mirotic, Joakim (Noah) et Taj Gibson à l’intérieur puis le retour de Derrick Rose, je me suis dit que ça irait jusqu’au bout, avec sans doute la meilleure raquette de la NBA… Bref, c’est pas terminé hein, mais je dirais que c’est ma petite déception. Côté surprise, Atlanta. Pour ne pas parler de Golden State car c’est extraordinaire de les voir jouer. Atlanta c’est dans la suite logique de la saison dernière, ils avaient pas Al Horford qui était blessé pour les Playoffs, ça continue pour eux. Une équipe bien construite, Budenholzer qui fait du Spurs, c’est une belle surprise, ils sont agréables à voir jouer… Puis après tu prends du plaisir à voir Korver mettre des tirs, Paul Millsap qui est vraiment sous-côté mais un poste 4 qui fait tout, capable de shooter et remonter les ballons… Donc pour moi oui, Atlanta surprise.

TT : Ok ! Deuxième question… Le cinq all-time à Cholet : c’est toi en 1, Gobert en 5 et derrière y’a qui ?

EM : Oh put… (rires) Alors, on va mettre Gelabale en… trois. En deux, y’a (Antoine) Rigaudeau mais attends… y’a De Colo aussi hein.

TT : Oui, mais toi t’es titulaire (rires) !

EM : Haha ! Je m’auto-coache ! Non, sérieusement, le top-meneur c’est Antoine, tu le regardes dans l’histoire et t’as vu sa carrière…

TT : Donc tu te décales en 2 ?

EM : Je me décale en 2, ouais allez en 2 shooteur, y’en a pas..! Tu mettrais qui toi ? J’ai Gelabale en trois.

TT : Je sais pas. Avec Kahudi peut-être en back-up poste 3. Mais en 4 du coup ? Y’a du monde. Claude Marquis ? Kevin Séraphin ? Cyril Akpomedah ?

EM : Ouais mais là tu vois… Mon 4 typique, c’est Cyril Akpomedah. Les mecs qui ont joué avec moi, parce que les 4 plus jeunes comme Kevin, c’était après.

TT : Donc le cinq all-time c’est toi en 2, Antoine en 1, kick-out pour Gelabale dans le corner, Gobert en rotation défensive et Akpomedah pour nettoyer le tout : ça tu signes ?

EM : Ah ouais, ça je signe ! Je m’amuse !

TT : Parfait. Quand je dirais TOP, tu auras 20 secondes pour me convaincre concernant le MVP de cette saison régulière. Prêt..? TOP.

EM : Steph Curry, l’enfant chéri du pays. Il est juste parfait, il a pas de défauts, il vit dans un 3 pièces, il a une petite cuisine qui n’est pas bling-bling du tout, famille, enfants, posé… Il a le shoot parfait, je pense qu’on n’a pas vu un tir pareil depuis une décennie (signal qu’il lui reste 3 secondes)… Depuis des siècles et des siècles, amen !

TT : Dans les temps ! Est-ce qu’il y a un match que tu as commenté cette saison et qui était vraiment une purge ? Un match où tu t’es dit, franchement j’aimerais bien être dans mon lit là.

EM : Alors… Je dirais pas un match en particulier, mais plutôt quand tu commentes New York cette année. J’ai pu en faire, c’était chaud. Quelle équipe j’ai fait sinon… Les Sixers !

TT : Plus que 2 questions, la première est la plus simple : si tu as 5.000$ à une table de poker et que tu dois faire tapis sur une franchise cette saison, qui tu choisis ? Sachant que Rémi et Mary ont pris Spurs, Chris a dit Cleveland.

MP : Cette année c’est pour les Spurs, je la jouerais à l’expérience.

TT : Dernière question… Si on te ramène un exemplaire de la VHS ‘Apprendre à jouer au basket avec Eric Micoud’, tu la signes pour TrashTalk ou pas ?

EM : (rires) Mais bien sûr ! Mais il faut surtout le trouver l’exemplaire ! Si tu le trouves je la signe avec plaisir, et avec la vraie dédicace.

TT : Pour la route, une photo de ta célébration façon James Harden lorsqu’il rentre un gros panier, qu’est-ce que tu nous fais comme pose ?

EM : Je n’en fais pas. Quand je jouais, je prenais mon écran et je rentrais mon tir sans le moindre signe, façon Klay Thompson. Il se la joue sobre, donc comme moi : rien du tout.

Mary Patrux : Sérieux, toi tu fais rien ?

EM : Nan, mais Chouchou il fait de ces trucs aussi…

Pour les analyses tranchées et toujours de bonnes références à l’ancienne, n’oubliez pas de tendre l’oreille quand Eric Micoud vous bercera dans la nuit sur beIN !

Source image : TrashTalk

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top