One-on-One

LeBron fête ses 30 piges : retour sur 30 records qui lui appartiennent, version TrashTalk…!

Il fête ses 30 ans aujourd’hui et souffle donc ses bougies ici : LeBron quitte définitivement le monde de la vingtaine pour rentrer dans la catégorie des trentenaires, ceux qui regardent leurs exploits de loin et décuplent leur budget pommade-théière. Retour sur 30 records qui, bizarrement, lui appartiennent encore…

– LeBron, c’est le plus jeune joueur de l’histoire à avoir été sélectionné en premier à la Draft. C’était en 2003, quand Darko Milicic vendait du rêve et Boris Diaw des bouteilles de Gaillac en bas de chez lui. James avait 18 ans et un beau costard XXL tout blanc. Notons au passage que le joueur le plus âgé à avoir été sélectionné en premier à la Draft est Greg Oden par Portland, à 42 ans.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir forcé tout le monde à écrire son prénom avec deux majuscules. Avant lui, on n’avait jamais connu de MaGic Johnson, de KaReem Abdul-Jabbar ou de Isiah Thomas. Certains tentaient de s’imposer mais personne n’y arrivait vraiment. Depuis, on n’a jamais fait mieux en terme de prénom pourri mais que tout le monde retient. Balèze.

– Au passage, le deuxième prénom de LeBron c’est Raymone. Dommage qu’il ne veuille pas se pacser avec Felton, parce qu’on aurait vraiment le couple le plus mythique de l’histoire de la balle orange.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir explosé tous les records statistiques possibles et imaginables, mais continue à se faire charrier sur sa calvitie. Premier également à avoir porté un rideau de douche comme bandeau autour de la tête, on attend de voir l’évolution d’Anthony Davis pour que le foutage de gueule physique se transmette en douceur.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir été tellement collectif au sein de sa franchise que même sa génitrice faisait partie du groupe. Difficile de remporter un titre à ses débuts chez les Cavs, par contre sur les prises à trois ça se donnait à l’entrainement. Hein mon Delonte.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir été nommé deux fois Gatorade National Player of the Year (2002 et 2003), une fois McDonald’s National Player of the Year (2003), quatre fois Pampers Baby of the Year (1985-88), six fois Transformers Cyborg of the Year (2004-09) et trois fois Couscous Mangeur of the Year (1997-99).

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir permis à certains membres de ses équipes de réaliser des rêves qui semblaient impossibles. Jugez plutôt : Mo Williams nommé All-Star, Mike Brown nommé Coach de l’Année et Mario Chalmers nommé Top 10 meneurs. Imaginez juste une minute que Kobe fasse de Jeremy Lin un All-Star cette saison. Voilà, merci.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir scoré 25 points de suite dans un match de PlayOffs. C’était à Detroit, le 31 Mai 2007. Si les Pistons avaient eu autre chose que Flip ‘Incapable’ Saunders en coach, on aurait probablement eu une nouvelle Finale de rêve avec les Spurs. Stupide.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir proposé minimum 43 points, 13 rebonds et 15 passes sur un match. C’était à Cleveland, le 18 Février 2010. Les Cavs jouaient Denver à la maison, Carmelo était encore chez les Nuggets et J.R. Smith envoyait déjà des bouteilles du sale en sortie de banc.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à s’être tatoué ‘Chosen One’ dans le dos, avoir lancé du talc en l’air et porté le numéro 23 pendant des années, tout en disant que les titres remportés en carrière ne définissaient pas un joueur. Y’a pas une erreur dans le script là ?

– LeBron, c’est le plus jeune joueur de l’histoire à avoir été élu MVP d’un All-Star Game. Il avait 21 ans, 55 jours, 6 heures et 37 secondes. Normalement, vu que les joueurs de lycée ne peuvent plus s’inscrire à la Draft, il le gardera pendant longtemps celui-là…

– LeBron, c’est l’un des trois joueurs dans l’histoire à avoir commencé ses premiers PlayOffs avec un triple-double. On attend de voir ce que va donner Kelly Olynyk dans quelques années, la quatrième place est déjà toute prête.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir vendu autant de maillots venant d’une ville mal-aimée. Avant lui, Cleveland c’était Jim Brown et des pâquerettes. Essayez d’exporter le jersey de Frédéric Née à Bastia dans le monde entier, on s’appelle si ça cartonne.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir humilié tout un état en direct devant des caméras, sans prévenir qui que ce soit, en revenant quatre ans plus tard pour être finalement accueilli comme un héros. Le sadomasochisme et le retournement de chemise, deux pratiques très populaires dans l’Ohio.

– D’ailleurs, LeBron est le seul athlète de l’histoire dans toutes les galaxies existantes à avoir demandé une heure et demi de direct sur une chaine sportive de renom, pour informer sa destination. Ce qui représentait, environ, une phrase de 7 à 12 secondes.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir annoncé qu’il ne gagnerait pas un, pas deux, pas trois, pas quatre, pas cinq, pas six et pas sept titres mais au minimum huit à Miami. Bon après il est parti en ayant offert deux bannières, mais on attend encore les 6 suivantes en Floride.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir osé prendre le numéro de Jordan, puis celui d’Erving pour finalement reprendre celui de Jordan. Quand on lui a demandé pourquoi ces changements, il a simplement répondu que c’était pratique mathématiquement car 23 divisé par 6 ça fait 10, son chiffre porte-bonheur. Voilà ce qui se passe quand on ne passe pas par la case universitaire.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir déjà soigné une cheville explosée en se branchant sur une prise USB à la mi-temps. Comment peut-on subir autant de contacts et ne jamais manquer de rencontres ? Heureusement que la NBA ne check pas les gourdes de ses athlètes…

– LeBron, c’est quand même la meilleure moyenne de points dans l’histoire des PlayOffs concernant les matchs à élimination directe. Si si. Quelques 31.7 points de moyenne, on sait pas trop si c’est réparti sur 3 ou 4 quart-temps mais ça reste quand même assez fort.

– LeBron, c’est aussi le premier Américain à avoir été mis à terre par un Allemand depuis le 6 Juin 1944. Bon, à l’époque le sniper c’était pas très tendance, mais Dirk a tout réglé en 2011 et depuis on attend la réponse de l’Oncle Sam.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté le titre de Joueur du Mois à quatre reprises dans la même saison, deux fois de suite. En terme de domination, difficile de faire mieux.

– Mais en même temps, LeBron c’est aussi le seul joueur de l’histoire à avoir vu que le meilleur basket se jouait dans la Conférence Ouest, sauf qu’il préfère rester là où ça caille. Nettement plus malin pour accéder aux Finales, par contre on repassera pour le mérite quand on voit la gueule de l’Est aujourd’hui…

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir mis fin à des carrières sur un seul poster. Quelqu’un se souvient de Damon Jones et Jason Terry après leurs assassinats ? Nous non plus.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir dunké sur tout ce qui se faisait de mieux dans la Ligue, à avoir trusté les Top 10 tous les matins pendant 12 ans, à avoir annoncé qu’il ferait un effort, mais qui n’a jamais participé au Slam Dunk Contest. Même Kobe et Jojo l’ont fait, eux…

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir été tellement violent pour son premier retour dans son ancienne franchise qu’il l’a plongée dans les livres d’histoire par sa seule puissance. Jugez plutôt : le 2 décembre 2010, James joue son premier match contre Cleveland dans une ambiance indescriptible et claque 38 points avec la victoire. Ensuite ? Les Cavs perdront 35 rencontres sur 36, dont 26 de suite (record NBA). Just think about it.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté le titre de MVP de la saison régulière, celui des Finales, une médaille olympique, Roland Garros, Masterchef, Fort Boyard et Intervilles en un an. Oui, Jordan aussi l’a fait mais c’était pas Intervilles à l’époque.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir forcé les gens à vraiment découvrir ce que représente le Mont Rushmore. Si demain il sort une interview en affirmant que Jean Paul II l’a vachement inspiré dans son évolution, t’auras 150.000 personnes qui iront se convertir dans la matinée.

– LeBron, c’est bien évidemment celui qui détient les records de Cleveland en terme de minutes jouées (22,108), paniers rentrés (5,415), tirs tentés (11,403), trois points tentés (2,344), lancers rentrés (3,650), lancés tentés (4,917), interceptions (955), balles perdues (1,802) et points marqués (15,502). On n’a pas réussi à obtenir les statistiques concernant le talc, mais Mark Price n’a probablement pas fait mieux.

– LeBron, c’est aussi le seul joueur en activité à pouvoir signer absolument où il veut. Si demain il souhaite intégrer une équipe de D2 autrichienne ou rejoindre Stephon Marbury en Chine, ça passe sans problème.

– LeBron, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir osé se rapprocher du tournage d’un nouveau Space Jam. On s’est dit que Kobe serait forcément intéressé par le projet, mais à l’époque il était occupé sur un autre tournage dans le Colorado.

Il possède environ 10 fois plus de records en carrière, mais en voilà déjà une trentaine qu’il devrait vraiment apprécier aujourd’hui. Le coup de vieux est inévitable quand on a grandi avec le cyborg d’Akron, mais profitons-en pendant qu’il est encore là. C’est la moindre des choses !

Source image : 13abc.com

2 Commentaires

2 Comments

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top