One-on-One

Science-fiction : quel avenir possible pour Josh Smith ?

Josh Smith Los Angeles Clippers

Josh Smith a été coupé par Detroit et les courtisans se bousculent déjà pour signer la tête brûlée. Personne ne sait encore officiellement comment ça va se passer. Du coup, nous, on a testé. Et voilà ce que ça donne.

C’est un peu le coup de théâtre du moment : Josh Smith s’est fait lourder par les Pistons, est-ce vraiment une mauvaise chose pour cette dynamite ambulante ? Nous n’en savons rien, mais ça reste tout de même un cadeau de Noël très chelou. Toujours est-il que “J-Smoove” garde une certaine côte de popularité, même auprès des plus grandes écuries. Alors, où iras-tu planter tes dynamites désormais Josh ? Comment envisager la suite de sa carrière ? Tentative de réponse ici même.

Chez les Lakers

Les Gens du Lac sont intéressés par les services de Smith. En soi, ce n’est pas forcément une mauvaise idée, car il reste une solide alternative au poste d’ailier-fort. Sauf qu’aux Lakers, il y a déjà Kobe Bryant qui devient de plus en plus grincheux avec l’âge, Jeremy Lin qui veut même voler des shoots au buzzer au Mamba, Carlos Boozer capable de gueuler un “AND 1” même s’il perdait de 27 points face aux Knicks, mais il y a surtout Nick Young, qui chaque jour nous fait du Nick Young. Ce qui nous fait déjà pas mal d’ablations du cerveau de ce seul côté de la Cité des Anges. Du coup, pour s’intégrer, Josh Smith nous sort également une folie et propose un déménagement de la franchise, il se dévoue même pour bâtir la salle lui même : selon lui, c’est jouable en trois mois.

Chez les Rockets

Actuellement privés de Terrence Jones, les Rockets verraient d’un bon œil la venue de Smith et son retour au poste 4. Originaire d’Atlanta, il retrouverait également son grand pote Dwight Howard, originaire… d’Atlanta. Les deux formeraient tout de même une raquette très explosive sur le parquet, étant donné la puissance et la carrure des deux bougres. Le hic, c’est qu’elle peut aussi être explosive en dehors des parquets, étant donné que les neurones des deux joueurs ont subi une brûlure au huitième degré, et qu’ils sont chacun quinze dans leurs têtes respectives, et que ces quinze sont eux même schizophrènes. Mais bon, après tout, moins et moins font plus, donc sur un malentendu, ils pourraient former une raquette intelligente. Par contre, l’arrosoir à trois-points, c’est James Harden hein.

Chez les Kings

Là aussi, bonjour les dégâts ! Entre un Josh Smith fraîchement lourdé par sa team, un DeMarcus Cousins susceptible de voir tous ses efforts comportementaux être anéantis par une vilaine rechute qui le fera s’asseoir sur un arbitre et ainsi écoper de 25 matches de suspension pour tentative d’homicide volontaire, les Kings peuvent vite déchanter. Malgré un début de redressement à Sacramento, et une once d’ambition, ils sont eux aussi retombés dans leurs travers, ont explosé tout soupçon de cohésion et ont écarté leur coach Mike Malone qui s’opposait justement à son arrivée. Du coup, avec un nouveau coach, Josh Smith choisit de façon surprenante de rejoindre Rudy Gay pour former un formidable duo d’aspirateurs Dyson à ballons. Pas de doutes, si vous cherchez un plan de carrière logique et fiable, contactez “J-Smoove”.

Chez les Clippers

Déjà qu’à la base, les Clippers s’intéressent à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un free-agent. Mais là, Josh Smith est un free-agent qui court et qui dunke. L’animal formerait un front-court explosif avec Blake Griffin et DeAndre Jordan dans un registre pour ainsi dire identique sans aucun shoot mais avec des mains carrées. Que demander de plus à Lob City ? Un cerveau peut être ? Car Josh Smith boude à chaque fois qu’il n’a pas au moins 3 alley-oops et 7 shoots à trois-points dans le même match.

Chez les Bulls

Comme ça, juste par principe, histoire de bien emmerder les Pistons. Le truc, c’est que ça emmerderait surtout les Bulls qui ont déjà Pau Gasol. Les Pistons, eux, ça les ferait à priori bien marrer de voir le vestiaire rival exploser. Smith va se prendre pour le messie et volera des shoots au Buzzer à Derrick Rose, s’il s’est fait un ami en la personne de Jeremy Lin, tout le monde à Chicago veut qu’il échange ses genoux avec son meneur.

Chez Bricorama

Si Josh Smith demandait à ses fans un nouveau surnom, nul doute que ces derniers répondraient “le maçon”, “l’architecte”, “Racaillou” ou encore “Johnny la brique” étant donné la propension de l’animal à canarder les planches. En apprenant tout ça, ‘Smoove’ préfère se reconvertir dans le domaine du bricolage et du bâtiment qu’il connait bien et se retrouve donc chez Bricorama. Depuis son intégration à cette entreprise, jamais les clients n’avaient été aussi bien renseignés dans le domaine de la brique, du parpaing, du pavé et de la briquette de parement. Pas de doute, Josh Smith a retrouvé sa reconversion, et pas grave s’il touche un SMIC, il continue d’endetter les Pistons et de plonger un peu plus Detroit City dans la mouise financière.

A un concours de sosies

L’ancien Hawk est juste dégoûté du basket, du coup il se dirige vers un concours de sosies géant. Ayant toujours eu un faible pour le rap et ayant une dégaine de gangster de Los Angeles, Josh Smith va donc tenter de se faire passer pour The Game en demandant à Malabar de lui fournir le même tatouage au visage que le rappeur. Ce choix va finalement s’avérer judicieux, puisque le bougre va finalement s’imposer face à Kendrick Perkins qui s’était présenté en tant que sosie de Kendrick Perkins (non, personne ne lui ressemble). Au moins, ça fera un titre dans la carrière de l’ancien joueur des Pistons, c’est toujours ça que Stan Van Gundy n’aura pas.

En tant que lanceur de poids

Plus question de jouer à la baballe orange pour le sosie de The Game donc, mais le bougre ne compte pas pour autant quitter le domaine du sport, puisqu’il envisage tout simplement une reconversion dans le lancer de poids. Voulant à la base pratiquer le lancer de nains mais craignant pour la santé d’Isaiah Thomas, “J-Smoove” s’est penché sur la discipline olympique. Le gamin a tout pour réussir, étant donné que ses multiples briques attestent de sa force et que son geste aux lancers-francs se rapprochent beaucoup de celui de Manuela Montebrun. Heureusement, en termes de capacités physiques, il semble moins ingrat que la française. Heureusement tout de même qu’il n’a pas à lancer un javelot, et que Salim Sdiri n’est pas dans les parages.

Plus sérieusement, cela devrait se jouer entre les Rockets, les Mavericks, le Heat, les Kings et les Clippers, l’animal peut encore rendre de beaux services à ces équipes s’il se remet correctement de sa fracture du cerveau. Etant donné qu’il sera toujours payé par Motor City, la thune ne devrait pas être le seul argument, mais bon, c’est Josh Smith hein.

TrashTalk tient à rappeler que ce récit n’est que fiction, toute ressemblance avec la réalité ne serait que fortuite, et ça ne devrait à priori pas se passer de la sorte… Mais bon, on sait jamais…

source image : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top