Magic

Comme une Nicky Minaj, le Magic blinde ses arrières pour des jours meilleurs !

Le Magic sera cette année encore parmi les franchises à galérer soir après soir mais, contrairement à d’autres dont on a du mal à comprendre le délire, l’avenir pourrait s’annoncer rose voire rose pétant puisque les dirigeants de la franchise floridienne sont actuellement en train de blinder astucieusement leurs arrières.

Pour aller chercher les PlayOffs, le roster du Magic risque d’être un peu court. Par contre, pour nous enjailler chaque soir, ça risque de répondre présent du côté du pays de Mickey Mouse. Elfrid Payton, Aaron Gordon, Victor Oladipo et toute cette bande de gamins risque fort d’être parmi les équipes les plus spectaculaires de la ligue, en attendant d’en devenir l’une des franchises les plus victorieuses. Et c’est justement dans cette optique que Rob Hennigan, General Manager de la franchise, a décidé cette semaine de miser sur l’avenir en levant l’option de plusieurs des jeunes joueurs du roster.

Victor Oladipo vient donc d’être prolongé pour une quatrième saison en Floride alors que Maurice Harkless, Andrew Nicholson et Evan Fournier seront Floridiens également jusqu’en 2016. Pour Mister Oladipo, rien de plus logique tant l’arrière semble être à la base du « projet jeune » mis en place par le Magic. Avec des moyennes de 13,8 points, 4,1 rebonds, 4,1 assists et 1,6 steals en 30 minutes, il a déjà convaincu ses dirigeants quant à son importance au sein du roster, le tout à 22 ans… Pour Evan Fournier, c’est une confirmation que les dirigeants du Magic attendront. Sa prolongation de contrat démontre qu’il fait partie des plans de la franchise et que ses progrès entrevus notamment cet été au Mondial ont été appréciés…

« Mo » Harkless (21 ans) est lui aussi au sortir d’une très bonne saison avec 7,4 points et 3,3 rebonds, le tout en ayant squatté le starting five à 40 reprises l’an passé. Également drafté en 2012 comme Harkless et Fournier, Andrew Nicholson a lui participé l’an dernier à 76 matches pour des moyennes de 5,7 points et 3,4 rebonds et fait partie des joueurs cadres du banc d’Orlando.

La reconstruction est donc en marche pour le Magic, le but étant de faire encore mieux, à terme hein, que la génération de Shaq ou celle de Dwight Howard. La barre est très très haute mais les faits sont là, à Orlando on souhaite vraiment bosser en regardant l’avenir. Alors, le Magic champion NBA en 2020 ?

source : insidehoops.com

source image : espn.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top