Los Angeles Clippers

Embouteillage à l’aile chez les Clippers, Jared Dudley en fait les frais

Arrivé pour renforcer le poste d’ailier chez les Clippers, le pauvre Jared Dudley n’a pas su saisir la chance qu’on lui a offerte dans la Cité des Anges. Starter lors des 29 premiers matchs de la saison, il a vu la concurrence fondre sur lui. Matt Barnes s’est d’abord imposé, puis avec l’arrivée d’Hedo Turkoglu et Danny Granger, les minutes se sont faites de plus en plus rares pour l’ancien shooteur de Phoenix.

Jared Dudley possède toutes les qualités d’un parfait joueur d’équipe. Bon défenseur, pas mauvais derrière la ligne, il a de plus cette capacité à ne jamais laissé passer ses exigences personnelles avant celles de l’équipe. Et pourtant sa situation aux Clippers n’est pas simple. Depuis le 20 janvier, il a perdu sa place de starter au profit de Matt Barnes. Interrogé à ce sujet, Jared Dudley continue de réagir en parfait coéquipier :

« Vous devez juste rester prêt. Je pense que mon jeu est adapté pour les PlayOffs. Lorsque vous avez deux ou trois jours pour vous préparer à un gars, vous savez ce que vous allez obtenir de moi. »

On ne doute pas de l’utilité de Jared Dudley, mais il faut reconnaitre que cette année la chance l’a fuit comme son shoot à trois points a fuit les cercles NBA. Il s’est blessé au pire moment de la saison. Ses spasmes au dos lui ont couté sa place pendant 3 matchs, suite à l’indisponibilité de leur ailier, les Clippers ont donc introduit Barnes puis Danny Granger. Bilan une série de victoires, et une place dans la rotation qui s’amenuise de jour en jour. Dudley n’est pas non plus exempt de tout reproche. Si on l’attendait comme un shooteur efficace, il s’est montré plutôt décevant dans cet exercice avec un piètre 36% de réussite derrière l’arc. Malgré tout, il continue de clamer son envie d’avoir plus de minutes :

« Je pense juste que quand je me suis blessé, on a enchaîné sur cette série de victoires et c’est un peu difficile de se remettre dedans. De plus, quelle est la position à laquelle je vais jouer? Donc pour moi, il s’agit d’être prêt. »

En février dernier, Marc Stein d’ESPN annonçait pourtant Jared Dudley sur le départ. Un peu léger pour tenir tête aux meilleurs ailiers de la conférence Ouest, Doc Rivers ne semble pas inclure l’ailier dans ses plans. Depuis qu’il est revenu aux affaires, il a notamment joué au poste d’ailier-fort, en l’absence de Blake Griffin, blessé lui aussi au dos. Un match solide contre Minnesota ( 16 points à 6-10 et 2-3 derrière l’arc ) mis à part ça rien à se mettre sous la dent. Il tourne cette année à 7.3 points, 2.2 rebonds et 1.5 passes décisives par match le tout en 24.2 minutes sur le parquet. 

Avec les PlayOffs qui approchent, la rotation va devenir de plus en plus courte. Vu la concurrence à son poste, Jared Dudley va devoir cravacher pour se faire une réelle place dans l’effectif des Clipps. Quand on signe dans une équipe qui joue le titre, on doit forcément s’attendre à vivre une forte concurrence. Le salut de Dudley passera probablement par son adresse à trois points et sa défense. On le voit cependant assez mal chiper la place de Matt Barnes et Danny Granger qui sont, eux aussi, des spécialistes dans ces deux domaines. 

Source texte : latimes.com
Source image : cbssports.com
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top