Equipe de France

La France colonise l’Amérique – Semaine 13 : un superbe Fournier depuis le All-Star Break

Retour sur la période post-All Star break de nos français : depuis le match des Etoiles, les français ont été pleins de hargne et de furie, de talent qui explose, de blessures malheureusement, mais surtout avec du camembert et du saucisson. Oui, tout cela en une semaine et demie.

Françaises, Français ! Chaque semaine sur TrashTalk, dans une ambiance qui sent bon la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, retrouvez un récapitulatif complet des performances de nos chers compatriotes en NBA. Cocorico !

Retour sur la période post-All Star break de nos français : depuis le match des Etoiles, les français ont été pleins de hargne et de furie, de talent qui explose, de blessures malheureusement, mais surtout avec du camembert et du saucisson. Oui, tout cela en une semaine et demie.

francois-hollande

M. Le Président : Joakim Noah

Noah Frenchie 2

Énorme semaine (encore…) de la part du pivot des Bulls qui fait décidément la meilleure saison de sa carrière. Après avoir fêté sa deuxième sélection pour le All-Star Game, « Cheval Furieux » nous sort encore une semaine XXL :  sept matches pour 13 points, 11 rebonds, 6 passes de moyenne. On y est habitué mais c’est maintenant acquis : Noah est un authentique point center, un pivot à tout faire – l’un des meilleurs (si ce n’est LE meilleur) à son poste, tout simplement.

poulidor

Le Prix Poulidor : Evan Fournier

Fournier Frenchie

Impossible de ne pas mettre notre chouchou à cette deuxième place. L’ex joueur de Poitiers était réputé pour son talent offensif : tout le monde a pu le constater cette semaine (15,4 points, 5 rebonds et 3 passes). Evan Fournier a battu coup sur coup son record de point en carrière (25 puis 27 points), et s’est attiré l’éloge du coaching staff – malgré une adresse pas toujours conventionnelle (tout juste 40%). Avec son aisance sur le parquet et son mental, nul doute que Fournier a toutes les cartes en main pour décoller.

Le French Kiss de la semaine : du gros dunk qui tache

French kiss

Selon un préjugé quasi international, la France c’est : la subtilité, le raffinement, un certain charme de la paresse, la douceur du foie gras et la profondeur du vin, le plaisir sensuel qui ne tombe pas dans la vulgarité. Oui mais c’est un préjugé : Ronny et Ian, ils sont bien français, et là c’est tout sauf subtil. L’équation se transforme en : France = camembert +  saucisson.

Les mentions de la semaine

Nicolas Batum : 13 points, 6 rebonds, 4 passes en cinq matches

Semaine quasi parfaite sur le plan collectif pour les Blazers (4v-1d), excellente sur le plan individuel concernant Nic’ Batum. Le début était plutôt timide : Batman retombait dans ses travers de timidité, avec sa tendance à (trop) s’effacer. Les trois derniers matches ont corrigé cette erreur avec du point, du rebond, de la passes, un bon pourcentage et – comme souvent- une excellente défense (presque 2 contres par match).

Boris Diaw : 9 points, 5 rebonds, 3 passes en trois matches

Bobo est tous seul aux Spurs depuis une semaine. De Colo parti à Toronto et Tony Parker qui est resté à la maison souffler un bon grog, le Président doit représenter le contingent français du Texas à lui tout seul. Mission réussie avec une régularité exceptionnelle depuis le début de saison.

Ian Mahinmi : 7,5 points, 3,5 rebonds en quatre matches

Alors qu’Andrew Bynum attend sagement en coulisses pour débuter sa saison, le pivot frenchie des Pacers sort ce qui est sans doute sa meilleure période d’un point de vue offensif, mais pas seulement. Toujours aussi présent défensivement, Mahinmi n’oublie pas le scoring avec souvent du dunk (cf au-dessus) mais aussi des petits hook-shots qui font mouche. 

Alexis Ajinca : 10 points, 6,5 rebonds en cinq matches

Excellente semaine aussi pour le pivot français de la Nouvelle-Orléans. Ajinca a sorti le meilleur match de sa carrière NBA il y a 3 jours contre les Clippers (19 points et 12 rebonds) et hier soir contre les Mavericks, Anthony Davis est sorti sur blessure. De quoi lui laisser encore plus de minutes.

Ils sont aussi français…mais ils sont blessés ou humiliés

Alors qu’on a eu droit à une énorme semaine de la part de nombreux frenchies, de l’autre côté il y a eu une véritable hécatombe en début de semaine. Turiaf qui se tord le genou, absent 5 semaines. Séraphin qui se tord le genou, absence indéterminée. Parker qui accumule les petits pépins physiques et est mis au repos par Popovich, 5 matches sans jouer. On ajoute à cela Nando De Colo qui, transféré aux Raptors, n’a joué que 5 minutes sur trois matches et Rudy Gobert  qui continue son année rookie, laquelle est toujours synonyme de bizutage et d’humiliation en tout genre. Bande de salauds.

 

A noter, enfin, la venue (ou plutôt, le retour !)  très prochainement d’un nouveau compatriote en NBA : Rodrigue Beaubois chez les Celtics !

Vive la République, vive la France.

1 Comment

1 Comment

  1. Lettemoby

    4 mars 2014 à 0 h 15 min at 0 h 15 min

    Toujours plus forts ces français!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top