Bulls

La Matinale : Game 7 à Brooklyn, Denver en mode sardines !

Chaque matin, retrouvez La Matinale sur TrashTalk : un condensé rapide de ce qu’il ne fallait pas louper la veille en NBA. De l’action du jour à la statistique, en passant par le joueur et la citation, touillez votre café dans une atmosphère flash info, en direct sur vos écrans !

Le joueur du jour : Andrew Bogut

Meilleur timing de ces PlayOffs ? Après avoir été constamment critiqué tout au long de la saison passée suite au transfert des Warriors contre Monta Ellis, Andrew Bogut a proposé le plus beau match de sa cuvée 2013 dans la rencontre la plus importante de sa franchise. D’habitude limité au niveau du temps de jeu, l’australien a eu droit à la carte open-bar et s’est goinfré comme on l’attendait depuis des mois : 14 points, 21 rebonds et 4 contres à 7/10 au tir et le tout en 39 minutes, suffisant pour écarter des Nuggets revanchards mais trop courts offensivement. Si le géant ne deviendra jamais le nouveau Tim Duncan que l’on espérait voir lors de la Draft 2005, son expérience et sa science du jeu lui ont permis de devenir une tour de contrôle de qualité rare, sur laquelle les Dubs espèrent pouvoir compter : ça tombe bien, le prochain client se nomme Tim Duncan.

Le fraudeur du jour : Derrick Rose

D’accord, cette saison est mise de côté. Et c’est uniquement une histoire psychologique puisque ses docteurs comme lui-même affirment qu’il n’a aucun risque d’aggraver sa blessure. Du coup, après avoir mené la série 3 victoires à 1, les Bulls se retrouvent en manque d’inspiration depuis quelques matchs, et surtout d’hommes vu l’hécatombe que subit Tom Thibodeau : pourquoi ne pas tenter un match et permettre à Chicago de passer en demi ? Hier soir, il ne pouvait pas y avoir pire comme scénario pour les taureaux, et ces derniers ont quand même réussi à s’accrocher pour proposer un match serré : Kirk Hinrich de côté, Taj Gibson l’ombre de lui-même, Nate Robinson malade, et surtout l’infatigable Luol Deng obligé de rester au chaud pour une vilaine grippe, les Bulls avaient besoin de leur leader, et de quelqu’un capable de mener ses hommes par le coeur pour inspirer toute une ville et écarter Brooklyn. Au final, la perspective de se rendre chez les Nets pour un Game 7 est ultra-négative, et on ne serait pas étonnés de voir les chicagoans pointer Rose du doigt en cas d’élimination ce week-end. Compréhensible.

L’action du jour : PUT YOUR ICE SKATES ON !

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »qmbAiNINE9o »]

Le chiffre du jour : 8

George Karl a beau avoir 1131 victoires dans sa carrière de coach, il n’empêche que son histoire commence à faire de la peine. En 9 saisons à la tête des Nuggets, c’est la 8ème fois que son équipe se fait sortir au premier tour des PlayOffs. Un énième coup dur depuis la blessure de Danilo Gallinari, mais aussi une énième claque de la réalité, pour rappeler que les phases finales appartiennent aux superstars : bientôt la porte ?

La citation du jour : Mark Jackson

« Dans les soirs où il ne trouvait pas son rythme, où il semblait être partit pour une mauvaise performance, il a tout le temps trouvé un moment pour changer le match, pour inspirer ses coéquipiers, et c’est ce que font les grands joueurs. Stephen Curry n’est pas un bon joueur, c’est un grand joueur. » Amen.

La news du jour : Minnesota change tout

Après quelques belles années de bons et loyaux services, notamment marquées par la Draft de trois meneurs à la fois, le recrutement de Ryan Hollins et de Oleksiy Pecherov, David Kahn quitte le grand monde du management en étant viré par les Timberwolves ! Si cette dernière saison a montré un peu de mieux grâce aux arrivées de Kirilenko, Budinger, Cunningham et l’émergence des Rubio, Williams et Shved, le bilan du General Manager aura quand même été catastrophique. Il laisse donc sa place à un autre spécialiste en la matière, ce bon vieux Flip Saunders qui avait longtemps coaché les Wolves de Kevin Garnett. Difficile de faire pire que Kahn, mais en même temps Flipette est capable de faire beaucoup de boulettes donc on suivra tout ça avec attention.

La french touch du jour : Joakim Noah

Vacances pour Evan Fournier, qu’on ne charriera pas car il n’a pas vraiment eu de temps de jeu depuis la débâcle des Nuggets lors de leur Game 2, du coup c’est Jojo qui profitera des projecteurs. Même si sa saison semble aussi proche de la fin que celle du rookie, Jooks continue à se donner chaque soir comme si sa vie en dépendait. Dans le registre du coéquipier exemplaire, le français se pose en légende chez les Bulls puisqu’il joue depuis des semaines avec un pied gros comme l’égo de Brandon Jennings, catégorie énorme. C’est donc encore un petit pas dans l’histoire que le fils Noah a franchit hier en devenant le second joueur dans l’histoire des PlayOffs à Chicago à cumuler 10 points, 15 rebonds et 5 contres après Artis Gilmore en 1981. Pas sûr que ça le console, mais on aura tout essayé.

L’image du jour : MJ

Nous aussi Mike quand on voit les Bulls sans Kirk et Luol ça fait mal aux yeux. A la saison prochaine…?

1 Comment

1 Comment

  1. @TrashTalk_fr

    3 mai 2013 à 7 h 02 min at 7 h 02 min

    La Matinale : Game 7 à Brooklyn, Denver en mode sardines ! http://t.co/c4q5Q1nKHO

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top