Officiel, les Cavs sont en vacances : face à Boston trop blessés, très chaud s’annonce l’été

Le 16 mai 2024 à 03:42 par Giovanni Marriette

Vacances Cavs 2024
Source image : TrashTalk

La marche était trop haute. A 100% les Cavs n’étaient même pas sûrs d’y arriver, alors avec tous ces blessés la mission était devenue impossible. Défaite 113-98 au Game 5, les Cavs ont joué le jeu, vraiment, mais s’inclinent finalement 4-1 face aux Celtics et sont officiellement en vacances !

Les stats de ce Game 5  terriblement passionnant c’est juste ici

Le récap du match c’est juste là

Ils n’auront pas été ridicules, loin de là, mais le talent intrinsèque ne ment que rarement, et dans cette série les absences auront été trop handicapantes. Celle de Donovan Mitchell sur les matchs 4 et 5 aurait pu suffire à la peine des gars de l’Ohio, mais si vous rajoutez la blessure de Jarrett Allen pour toute la série puis celle de Caris LeVert pour ce dernier match, la mission était devenue impossible. Après un premier tour passé in extremis face au vaillant Magic, c’est donc un cinglant mais logique 4-1 reçu par les joueurs de J.B. Bickerstaff. Petite progression par rapport à la saison passée (trois victoires en moins mais un tour de plus passé en Playoffs), un match à Paris vécu en grandes pompes en janvier, bref une bien belle année qui se termine pour Cleveland mais… des choix qui devront être faits dans les prochaines semaines. Le coach n’est pas à proprement parler sur un siège éjectable mais a parfois semblé être le frein à une plus grande progression tactique et, surtout, le multiple All-Star Donovan Mitchell sera dans toutes les discussions cet été. Prolongera, prolongera pas, restera, restera pas, pour l’instant Spida est sous contrat encore deux ans mais il s’approche de son prime et a besoin de garanties et d’une équipe qui joue la gagne avec un grand G.

Du pain sur la planche pour le front office de la franchise de l’Ohio, pour qui les Finales de Conférence se joueront donc à la télé. Alors au boulot mais, auparavant, on ne change pas une formule qui gagne : bonnes vacances les Cavs !