Warriors

Stephen Curry hausse le ton concernant le jeu des Warriors : “Perdre, c’est de la merde”

Stephen Curry Warriors 26 octobre 2022

Faudrait commencer à se bouger là.

Source : NBA League Pass

Avec une nouvelle défaite encaissée ce dimanche face aux Nets à la maison, les Warriors sont désormais dans le négatif en termes de bilan global. La sanction pour leur jeu inconstant, désorganisé et trop friable défensivement. Le temps commence à presser car la mi-saison est derrière nous, et Stephen Curry a haussé le ton en conférence de presse. 

Golden State ne nous avait pas habitué à un tel début de saison depuis un bon moment, en tout cas avec tout le monde de disponible dans le groupe. Après 47 matchs, la troupe de Steve Kerr compte plus de défaites que de victoires. Un bilan très décevant que les Warriors doivent à une identité de jeu clairement paumée, sans doute en même temps que la casquette de Klay Thompson lors de la parade en juin dernier.

Il n’en reste pas moins qu’avec une dixième place à l’Ouest, ces Warriors doivent désormais impérativement se sortir les doigts pour redresser la barre, faute de quoi les Playoffs pourraient se dérober. Pour des champions en titre, ça la foutrait quand même très mal. Tiens, une petite info ? Si jamais cela devait arriver, ce serait seulement la deuxième fois dans l’histoire de la NBA qu’un champion en titre ne se qualifie pas pour les Playoffs, après les Bulls en 1998-99. Stephen Curry l’a bien compris, et s’est permis de sortir les termes en conférence de presse, dans des propos recueillis par NBCS Bay Area.

“Perdre, c’est de la merde… peu importe la raison. Perdre est un terrible sentiment et nous le détestons. Être à 23-24 après la moitié de la saison, nous avons pris de l’expérience de tout ceci, donc on doit désormais rassembler tout ça et en faire quelque chose. J’ai l’impression que personne ne lâche la corde, que tout le monde croit qu’on peut le faire. Une nouvelle fois, c’est notre défi de ne pas être dans la situation dans laquelle nous nous retrouvons tous les soirs, à savoir expliquer pourquoi on n’arrive pas à faire le boulot” – Stephen Curry

Il a bien raison le Chef. Ce qui est fait ? Bah c’est fait justement. Pas possible de continuellement regarder derrière en se demandant quelle est la raison de l’échec. Il faut désormais prendre le problème à deux mains et créer une alchimie collective qui soit efficace et surtout opérationnelle dans les plus brefs délais. Baby face le rappelle à juste titre : cette ligue ne tolère aucun acquis.

“Chaque année, vous devez prouver que vous êtes une bonne équipe et ce n’est pas juste car nous avons réussi l’année passée que c’est acquis. Vous devez prouver que vous êtes une bonne équipe et tout le monde doit prendre la responsabilité pour accomplir cela… sinon, vous passez une saison vide et personne n’est heureux. Donc oui, si on ne le fait pas, on ne va pas réussir à prouver que l’on est une bonne équipe et je ne crois pas que tout le monde signe pour ça ou laisse ce constat être le résultat de notre saison” – Stephen Curry

La perte d’éléments tels qu’Otto Porter Jr et Gary Payton II a fait du mal aux Warriors, qui doivent de surcroit composer avec un Andrew Wiggins sur courant alternatif en termes d’assiduité. Le trio historique Curry-Thompson-Green répond globalement présent mais peine à faire gagner l’équipe. Jordan Poole est lui aussi à la recherche de son mojo, alternant le très bon et le passable.

La solution viendra surtout de la rotation, qui doit être certainement plus concernée. En fait, quand les joueurs majeurs ont un match en dessous – ce qui peut arriver – l’équipe dans sa globalité plonge. Un constat assez terrible qui doit motiver tout le monde à y mettre doublement du sien pour redresser la barre.

Source : ESPN, NBCS Bay Area

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top