Thunder

Josh Giddey et Shai Gilgeous-Alexander ont balayé les Nets, le duo du Thunder est électrisant !

Josh Giddey 16 janvier 2023

Le Thunder a réussi une grosse performance cette nuit en s’imposant (112-102) sur le parquet des Nets. Shai Gilgeous-Alexander, mais aussi Josh Giddey, ont été les artisans majeurs de ce succès, qui place aujourd’hui les joueurs de Mark Daigneault en position de lutte pour le play-in tournament.

Certes, il n’y avait ni Kevin Durant ni Ben Simmons dans l’effectif adverse hier soir. Mais battre chez elle une équipe avec le deuxième bilan de sa Conférence et le quatrième de la Ligue reste une performance significative. Shai Gilgeous-Alexander ayant brillé avec modération (bah alors, “seulement” 28 points ? Shai serait devenu shy ?), c’est Josh Giddey qui est sorti du bois pour guider les siens.

En l’absence de Simmons côté Nets donc, c’est un autre Aussie qui s’est signalé positivement du côté du Barclays Center hier soir. L’ancien joueur des Adelaide 36ers (Australie) a rendu une copie remarquable de polyvalence (28 points, 9 rebonds, 9 passes), terminant à un poil de kangourou du triple-double. Cette saison, le numéro 6 de la Draft 2021 tourne à 16 points, 8 rebonds et 5,7 passes décisives de moyenne.

Ce qui en fait, derrière l’incontournable SGA, un acteur majeur de la régulière actuelle du Thunder. Mais surtout, à seulement 20 ans, le natif de Melbourne montre qu’il a les qualités pour être, aux côtés de son leader canadien, une pièce maîtresse dans le futur de la franchise de l’Oklahoma, qui s’annonce de plus en plus prometteur.

“Je pense que nous serons une très bonne équipe bien plus tôt que ceux à quoi les autres s’attendent. C’est facile [à imaginer, NLDR] pour moi. Je vois l’évolution tous les jours, et je suis super excité par cela” – Shai Gilgeous-Alexander, sur le futur du Thunder

Le nouveau franchise player d’OKC ne s’y trompe pas. Quelques années après avoir fait table rase de l’ère Durant-Westbrook, la franchise de l’historique GM Sam Presti est peut-être à l’aube d’un nouvel âge d’or. Alors qu’on leur prédisait les bas-fonds du classement de la Conférence Ouest cette saison, encore plus avec la blessure de leur récent pick 2 de Draft, Chet Holmgren, les coéquipiers de Luguentz Dort font mieux que s’accrocher.

Les pensionnaires du Paycom Center sont certes à ce jour douzièmes de l’Ouest, mais avec un bilan de 21 victoires pour 23 défaites, ils sont à portée de tir de la dixième place synonyme de Play-in, actuellement occupée par le Jazz.

Un bilan qui les place à égalité avec des Suns en chute libre, mais aussi devant les Lakers attendus plus haut sur le papier. Avec le vingtième bilan de la Ligue, le Thunder est surtout bien loin devant les considérations wembanyamesques des Spurs, Rockets, Hornets et autres Pistons en plein tanking. Alors que Chet Holmgren devrait faire ses débuts la saison prochaine, et que Sam Presti a toujours dix-sept premiers tour de draft dans sa manche pour les six prochaines années, cela fait beaucoup de signaux positifs pour le futur de la franchise. Alors, le Thunder en Playoffs dès 2024, envisageable ?

Alors que Shai Gilgeous-Alexander réalise une saison remarquable, son compère australien Josh Giddey montre également de quoi il est capable. Et du côté de l’Oklahoma, c’est tout une fanbase qui reprend espoir pour le futur de la franchise.

Source texte : HoopsHype

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top