Hornets

Les Hornets sont les nouveaux cancres de la NBA : 21 défaites en 28 matchs, Victor Wembanyama connait-il la ville de Charlotte ?

Couverture destination NBA Victor Wembanyama Hornets 2 novembre 2022

“C’est marrant, Charlotte c’est le nom d’une de mes ex.”

Source image : montage via YouTube

Si vous suivez un minimum la NBA vous le savez très bien : cette saison la course pour devenir champion est au moins aussi suivie que celle… pour finir dans les trois dernières places de la Ligue. Pourquoi ? Parce que Victor. Pourquoi ? Parce que Wembanyama. Et à ce petit jeu-là, les Hornets se positionnent désormais très fort.

Note importante, pour ceux qui ne seraient toujours (?!?!?!) pas au courant : dans quelques mois débarquera en NBA le phénomène Victor Wembanyama, et dans cette optique environ un tiers des franchises NBA ont opté (ou opteront bientôt) pour une stratégie visant à perdre le plus de matchs, en scred évidemment, afin de s’offrir le plus de chances possibles de récupérer le phéno français à la prochaine draft.

Dans cette course effrénée ? Quelques noms connus, spécialisés depuis quelques années dans la collection de tanks au garage.

A l’Ouest ? Les Rockets, qui ont déjà récupéré Jalen Green, Jabari Smith ou encore Alperen Sengun grâce à cette habile technique, ou encore le Thunder, à les entendre ça joue les Playoffs tous les ans mais on n’est pas dupe. Puis les Spurs, tiens tiens, derniers invités dans la course et qui se verraient bien tirer le gros lot comme ce fut le cas il y a 25 ans avec un certain Tim Duncan. A l’Est ? Les Pistons, nullards depuis trop longtemps et ainsi heureux propriétaires des jeunes Cunningham, Ivey, Duren ou Hayes, le Magic, dont le projet est autrement plus sexy pour le moment, puis les Pacers, un peu trop bons en ce début de saison mais qui pourraient bien rejoindre la course d’ici peu même si ces fous furieux sont encore… dans le positif (15-14).

Bravo à tous mais tout ce beau monde s’incline depuis ce matin devant la grandeur (non) d’un adversaire en train de prendre tout le monde de court dans cette fabuleuse (non) course d’escargots. Les Charlotte Hornets, c’est de cette bien brave équipe dont on parle, ont ainsi perdu cette nuit leur sixième match de suite, et s’ils ont également enregistré le retour de LaMelo Ball, disons que ce sont surtout les Top 10 matinaux qui risquent d’en profiter.

Les prochains matchs des Hornets ? Atlanta, Denver, Sacramento, Lakers, Clippers, Warriors, Blazers, Thunder, Bucks, Nets… STOP, parce qu’on vient de se rendre compte que pour ces Hornets-là, chaque match ressemble désormais à une montagne. Difficile de flex quand votre trio de menaces offensives est composé de Terry Rozier, Kelly Oubre Jr. et PJ Washington, difficile de flex quand votre pivot titulaire en 2022 se nomme Mason Plumlee, même si on a rien contre le syndicat américain des maçons. Les leaders qui sont trop souvent blessés, les jeunes qui sont doués mais dont on a du mal à imaginer le plafond (Jones, Richards, Bouknight, McGowens, Thor…) et une saison qui était de toute façon partie d’une manière trop brinquebalante avec une demi-douzaine d’affaires extra-sportiives gênantes, ça commence à faire beaucoup, on rappelle que nous ne sommes que le 15 décembre.

Les Hornets sont donc les tous nouveaux derniers de NBA et ce postulat pourrait mettre un moment avant de changer. On rappelle que ce n’est pas LE dernier bilan de NBA qui est “avantagé” pour la Lottery mais bien les trois derniers, mais si on peut rajouter à Charlotte un peu de panache en allant chercher une saison en 15-67, on ne va sûrement pas se priver. Surtout pas cette année.

1 Comment

1 Comment

  1. enhertzia

    16 décembre 2022 à 14 h 38 min at 14 h 38 min

    et Mark Williams…il est OUT ???

    On en parle même pas, alors que ce devait être un bon prospect.

    Quand on pense au trade bidon pour DUREN…

    Franchement, cette franchise est dirigée par le GOAT ? La chèvre ?

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top