Knicks

Julius Randle a détruit les Hawks au Madison Square Garden : 34 points, 17 rebonds, et un match de patron face aux rivaux d’Atlanta

Julius Randle 8 décembre 2022 2

Soirée faste pour JVLIVS.

Source Image : Twitter Bleacher Report

Depuis la série de Playoffs 2021 et la clim posée par Trae Young dans la Mecque du basket-ball, les matchs opposant Atlanta et New York sont toujours attendus, en particulier ceux au Madison Square Garden. Mais ce soir, pas question de laisser le meneur hirsute voler la vedette à qui que ce soit, et c’est Julius Randle qui s’est chargé de s’en assurer.

Décidément, on ne saura jamais quoi attendre de ces Knicks. Tantôt exécrables comme face à OKC, où les New-yorkais avaient tout de même encaissés 145 pions… sans overtime, tantôt très solides, comme dimanche face à Cleveland où les gars de Tom Thibodeau étaient parvenus à verrouiller les Cavs. Le match du jour était forcément d’une importance particulière au vu de la rivalité désormais établie entre New York et les Hawks de Trae Young, aka Reggie Miller 2.0 au Garden, et coup de chance, les Knicks étaient dans un bon jour.

Provocation ultime (s’il fallait encore ça) : Trae débarque dans son jardin avec des pompes “King of Broadway” aux couleurs… des Knicks.

Julius Randle s’énerve tout de suite et pose les bases : 13 points dès le premier quart, tandis que les Hawks n’en scorent que 20. New York prend rapidement 11 longueurs d’avance et s’installe tranquillement aux commandes de la rencontre. L’écart grimpe même jusqu’à 18 points en début de QT2, dur dur pour les Faucons d’un Trae Young trop maladroit. À ses côtés au tip-off, Dejounte Murray a pour sa part du rejoindre les vestiaires très tôt après une réception de shoot droit sur le pied d’RJ Barrett. Mais Atlanta s’accroche et entame une remontée en milieu de second quart. Les fragilités des hommes de Thibodeau reviennent et en moins de 5 minutes, les Georgiens sont de retour à un petit point… tout ça pour subir le contrecoup et reprendre 12 pions de retard à la pause.

Cette fois c’en est fini, et les Hawks ne reverront plus leurs adversaires. Julius Randle est énorme en troisième quart temps, inscrivant 19 des 36 points des gars de la Big Apple pour poser le couvercle sur le match. Et en fin de match, le boxscore ne ment pas : 34 points, 17 rebonds et 5 assists avec 6 bombinettes envoyées du parking et un +/- pour le moins sympathique de +29. Bien secondé par Quentin Grimes (23 points, 8/11 au tir dont 5/7 de loin), Don Julio permet aux Knicks de remporter un match qui leur tenait sûrement à cœur… et de renvoyer chez lui un Trae Young qui n’aura pour palmarès que la meilleure vanne du match.

Victoire importante pour New York, et ça fait plaisir de retrouver un Julius plus admiré qu’hué dans les gradins du Madison Square Garden. La vraie mission pour Tom Thibodeau et ses Knicks désormais : assurer une continuité dans le jeu et dans les résultats. Ça commence par une confirmation vendredi à Charlotte, en espérant que les Knicks ne soient pas aux fraises. Rapport à la charlotte, voilà voilà.

Source Image : Twitter Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top