Warriors

Klay Thompson en mode ermite, ça marche : Killa Klay a encore fait tomber la pluie cette nuit, la déconnexion a vraiment du bon

Klay Thompson 17 juin 2022

Le Splash Bro préfère le grand air

Source Image : Youtube

On connaissait “Game 6 Klay”, on connaît maintenant “No Twitter Klay”, et franchement cette version n’est pas mal non plus. Klay Thompson enchaîne les gros matchs, à distance c’est ficelle sur ficelle, et les Warriors reviennent petit à petit dans la course. 

Tiens, il semblerait que Golden State joue mieux quand Stephen Curry n’est pas le seul à scorer. C’est étonnant ça, je n’ose y croire. 

Le Chef n’a pourtant pas arrêté ses perfs surhumaines au scoring, en attestent ses 28 points de moyenne sur la semaine écoulée, mais ses coéquipiers semblent eux avoir trouvé le déclic pour relancer la saison des Warriors. Et en haut de la liste, on retrouve le Splash Brother numéro 2.

Interrogé récemment sur les raisons de sa nouvelle (et bonne) dynamique, Big Smokey attribuait une part de sa réussite à… une déconnexion des réseaux sociaux. Et si c’est effectivement à ça que l’on doit les pourcentages de Killa Klay ces derniers temps, il faut bien admettre que c’est diablement efficace : sur ses six derniers matchs, Thompson enregistre une moyenne de 23,2 points, à 50,5% au tir et un indécent 52,5% à distance, le tout en prenant une moyenne de presque 10 tirs primés par match. Hier encore, le sniper a fait des siennes, avec 21 points à 5/8 de loin.

L’ami Klay a apparemment réglé la mire, et les Warriors l’en remercient : la menace Klay activée, on ne peut décemment plus ignorer le sniper, et le jeu des hommes de la baie s’en trouve forcément fluidifié. Résultat ? Un joli 5-2 depuis la mi-novembre. Une bonne série dont les Warriors avaient désespérément besoin après une première partie de saison passée à observer le Chef en planter 40 tous les soirs sans jamais gagner. Avec la victoire d’hier dans la tanière des loups du Minnesota, Golden State récupère un bilan positif, et la neuvième place de la Conférence Ouest. Les lacunes défensives sont toujours réelles mais l’attaque déroule maintenant, et les Warriors pourraient bien remonter au classement en mode fusée.

Et qu’en est-il de la suite à San Francisco ? Deux confrontations piégeuses à venir, à Dallas puis en réception des Bulls, avant de recevoir également Rockets, Pacers et enfin d’aller rendre visite au Jazz. Une très belle occasion d’entamer un gros run qui pourrait très bien les ramener au sein du top 6, profitant des blessures chez les Clippers (qui compensent pour l’instant avec un Zubac en mode prime Dwight) ou d’une éventuelle méforme chez ses actuels occupants.

Chacun sa manière d’embêter Elon Musk : si certains viennent directement ratio le boss de l’oiseau bleu, Klay lui préfère couper Twitter et en claquer 40 le soir même. Et, on ne va pas se mentir, voir Klay comme ça, ça nous fait tous plaisir. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top