Bulls

DeMar DeRozan Demar fort la saison : 37 points face au Heat, et le rêve d’un rédacteur enfin exaucé

Absolument exceptionnel lors de sa première saison sous les couleurs des Bulls l’an passé, DeMar DeRozan voulait repartir sur des bases similaires cette année histoire de porter Chicago le plus haut possible. Et c’est exactement ce qu’il a fait cette nuit sur le parquet du Heat où il a enchaîné les sucreries offensives pour pulvériser l’équipe d’Erik Spoelstra. 

Sans Lonzo Ball mais aussi sans Zach LaVine, ce premier match de la saison du côté de Miami n’avait rien d’un cadeau pour les Bulls de DeMar DeRozan. Mais ce dernier est plutôt du genre à prendre les défis à bras-le-corps, peu importe leur nature. Alors il s’est pointé à la FTX Arena pour faire ce qu’il sait faire de mieux : get buckets. 37 points, 14/22 au tir, 2/3 à 3-points, et 7/11 aux lancers-francs. Comme si souvent la saison dernière, on a assisté à un nouveau festival de Deebo à mi-distance. Comme si souvent la saison dernière, DMDR s’est encore une fois montré clutch dans les moments importants (28 points en seconde période) pour écarter définitivement une équipe de Miami qui ne voulait pas tomber devant son public en ouverture de la saison. Et quand DeMar joue comme ça, eh bah y’a pas grand-chose à faire. Si vous êtes fan des Bulls, vous appréciez le spectacle et la beauté du shoot de DeRozan. Si vous êtes fan de l’équipe adverse, vous ne pouvez que vous incliner devant une telle greatness. D’autant plus que le natif de Compton ne s’est pas uniquement contenté d’un carton au scoring cette nuit, il a aussi dû prendre la responsabilité de faire jouer ses copains et peser dans les autres secteurs du jeu. Résultat, vous ajoutez 6 rebonds, 2 steals, 1 contre et surtout 9 caviars à la ligne de stats, DeRozan ayant offert pas mal d’opportunités à Nikola Vucevic, Ayo Dosunmu et Cie pour permettre aux Bulls d’aller chercher une grosse win 116-108.

37 points en match d’ouverture, c’est tout simplement le plus grand total pour un joueur des Bulls depuis un certain Michael Jordan et ses 42 points lors du premier match de la campagne 1995-96. DeMar est également le seul joueur de Chicago avec Jojo à démarrer une nouvelle saison avec une perf en 30-5-5. Vous l’avez compris, c’est du très très sérieux. Mais au final, c’est vraiment cette victoire à Miami que DeRozan préfère retenir, une victoire qui permet de bien lancer la saison des Taureaux alors que beaucoup pensent que Chicago va souffrir face à la concurrence accrue au sein de la Conférence Est. Ces doutes, DMDR les a entendus au cours de l’intersaison, et on parie que ça a ajouté une dose de motivation supplémentaire pour ce match à Miami.

“Les soi-disant experts, essayez de trouver un autre boulot ou un truc du genre.”

– DeMar DeRozan après le match (via NBCS Chicago)

Voilà qui est dit !

Face au Heat de Jimmy Butler et de son ancien copain des Raptors Kyle Lowry, DeMar DeRozan n’a pas fait dans le détail. Il a sorti une perf à la DMDR version Bulls, une perf qui rappelle celles qui ont caractérisé sa magnifique campagne 2021-22. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top