Celtics

Les Celtics matent les Bulls à la dure, sans craquer : 123-119, DeMar DeRozan a été immense mais Jayson Tatum et Malcolm Brogdon existent

Celtics fans 5 novembre 2022

Put it on the Louvre.

Source image : NBA League Pass

Gros choc de l’Est cette nuit au TD Garden de Boston, et un gros match qui a tenu toutes ses promesses, au contraire de cette fameuse Laetitia, qui m’aura bien baladé pendant ma deuxième année de quatrième. Bref on s’évade, parlons plutôt de ce Celtics – Bulls, ça vaudra mieux pour tout le monde.

Les stats maison de ce clasico de la Conférence Est c’est juste ici

Compliqué de réduire un match à la performance de quatre hommes, presque envie de dire que ça ne se fait pas, alors… c’est exactement ce qu’on va faire. Côté Bulls ? Un Nikola Vucevic qui s’amuse de l’absence de Robert Williams III, Kevin Garnett et Bill Russell pour claquer un match de mammouth à 24 points, 12 rebonds et de hauts pourcentages, la vie qu’on aime pour le Duc de Chicago même s’il a tout de même pris sur la tronche un avion de la compagnie Jaylen Brown Airways. Puis il y a ce sauvageon nommé DeMar DeRozan, quatre majuscules dans le combo nom-prénom et une performance majuscule cette nuit, une de plus à son compteur de performances majuscules, on est à deux doigts de l’écrire en majuscules. 46 points, ouais, 46, 13/23 au tir et 20/22 aux lancers, dire que ce match est loin d’être le plus abouti de sa carrière est quand même une sacrée dinguerie.


Pas le plus abouti car pas de victoire au bout, et pas de victoire au bout car deux hommes en vert ont pour leur part fait en sorte que les Celtics repartent de la salle avec leur cinquième victoire de la saison. Ces hommes ce sont Malcolm Brogdon, nouveau gnome arrivé en ville pour devenir meilleur sixième homme de la Ligue, et disons que si MB claque deux fois par semaine un 25 points à 9/10 au tir comme cette nuit, ni Christian Wood ni on ne sait qui viendra contester le trophée de 6MOY au petit intello de service. Et en parlant de trophée, la course au MVP ne devrait pas se faire cette saison sans Sam Hauser Jayson Tatum, car c’est – encore – bel et bien lui qui a enfilé le costume de super-héros local cette nuit à Boston. 36 points, 12 rebonds, 6 passes, un nouveau record en carrière avec 20 lancers tentés (17 réussis), preuve d’un acharnement offensif que Boston valide évidemment, et donc cette victoire récupérée à l’ancienne par les C’s, face à de vrais concurrents à l’Est.

123-119, on répond au mal par le mal, on répond à une grosse perf par une grosse perf, et les Celtics continuent de s’accrocher dans le rétro des Bucks ou des Cavs notamment. L’ekip est en place, l’équipe est toka, et les Celtics joueront ce soir au Madison pour s’offrir un long dimanche de roupillage.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top