Nuggets

Les 10 bonnes raisons de suivre les Denver Nuggets sur la saison NBA 2022-23 : très original, Nikola Jokic en est une

Nikola Jokic 11 septembre 2022

Celle-là vous l’avez pas vu venir hein…

Source image : YouTube

Qui dit reprise de la saison NBA dit besoin de motivation. Et qui dit besoin de motivation dit…? Trouver des bonnes raisons ! Pour chaque équipe de la saison 2022-23, on a voulu se montrer utiles, serviables, et un peu drôles si le sujet le permet. Voici donc les 10 bonnes raisons de suivre les Denver Nuggets sur les prochains mois, du maestro Nikola Jokic à la pépite Bones Hyland en passant par la mascotte Rocky.

#1 – Nikola Jokic joue au basketball

On parle du double MVP en titre, du meilleur pivot passeur de l’histoire, d’un mec qui enchaîne les performances en 30-13-9, et qui est en plein dans son prime. Est-ce qu’on a vraiment besoin de rajouter quelque chose ?

#2 – Le retour de Jamal Murray

12 avril 2021. C’est à cette date-là que Jamal Murray s’est pété un genou sur le parquet des Warriors et depuis, on ne l’a pas vu en match officiel. Autant dire que son retour est ultra attendu, surtout quand on se souvient des incroyables dingueries que le Canadien avait réalisées lors du magnifique parcours des Nuggets dans la bulle de Mickey. Si Denver veut regagner sa place parmi les cadors de la Conférence Ouest, ça passera forcément par un Murray qui retrouve son meilleur niveau à un moment donné. Peut-être pas dès le début de saison, mais on espère au fur et à mesure que la campagne avance.

#3 – Le retour de Michael Porter Jr.

Autre retour attendu, celui de Michael Porter Jr. aka MPJ. Seulement neuf matchs joués pour lui la saison dernière, la faute à un dos qui a une nouvelle fois refait des siennes. Une grosse déception pour celui que beaucoup imaginaient devenir le MIP 2022, voire carrément All-Star en l’absence de Jamal Murray. En même temps le mec restait sur une campagne 2020-21 à pratiquement 20 points de moyenne avec des pourcentages au tir à la Kevin Durant (54% de réussite, 44% du parking et 80% aux lancers-francs). En pleine santé, Porter Jr. a vraiment tout ce qu’il faut pour faire des dégâts, encore plus avec les caviars de Nikola Jokic. Ce sera un plaisir de le revoir sur pied.

#4 – Les masterclass tactiques de Michael Malone

Dans la catégorie « Maître tactique », Michael Malone est plutôt bien placé parmi les coachs NBA. Parce que si les Nuggets ressemblent à cette machine collective bien huilée, c’est notamment parce que leur coach a su mettre en place une vraie philosophie de jeu basée sur le mouvement du ballon et bien évidemment les immenses qualités de playmaking de Nikola Jokic. Pour info, depuis la deuxième saison de Malone sur le banc en 2016-17, Denver a toujours terminé minimum dans le Top 7 de la NBA à l’efficacité offensive et a régulièrement squatté les premières places au nombre d’assists par match.

#5 – Rocky la mascotte à chaque temps-mort

Impossible de parler des Nuggets sans parler de Rocky, la mascotte de la franchise. Grâce à lui, on ne s’ennuie jamais lors des temps-morts qui accompagnent les matchs de Denver à la Ball Arena. Après tout on parle quand même de la mascotte la mieux payée de la NBA, avec un salaire annuel de 625 000 dollars (true story).

#6 – Chaque duel avec Joel Embiid

Nikola Jokic vs Joel Embiid, y’a-t-il vraiment plus lourd comme duel en NBA aujourd’hui ? Pas sûr. On a là le double MVP en titre et son dauphin (à deux reprises), qui évoluent sur le même poste, et qui dominent chacun d’une façon différente. Tout ça pour vous dire que les matchs opposant les Nuggets aux Sixers cette saison seront une nouvelle fois immanquables. Vous pouvez tout de suite prendre votre agenda et entourer en rouge les dates suivantes :

  • Samedi 28 janvier 2023, Nuggets @ Sixers
  • Lundi 27 mars 2023, Sixers @ Nuggets

Pour rappel, l’an dernier ça a donné un partout, mais Embiid avait raté le premier match. Dans le second Jokic était reparti avec la win malgré un Jojo dominateur au niveau des stats.

#7 – Chaque match face aux Suns 

« SUNS IN 4, SUNS IN 4 ». Que ce soit à Denver ou à Phoenix, personne n’a oublié la baston qui a eu lieu dans les tribunes de la Ball Arena lors des demi-finales de Conférence 2021. Et depuis, chaque match opposant les Nuggets aux Suns possède une petite saveur particulière, même lors de la saison régulière. Ça tombe bien, quatre nouvelles éditions sont au programme cette saison : à Noël du côté de Denver, le 11 janvier également dans le Colorado, et puis le 31 mars et le 6 avril dans l’Arizona histoire de bien se chauffer avant le début des Playoffs.

#8 – Bruce Brown qui fait le sale boulot

Ce n’est pas la recrue qui a fait le plus de bruit cet été, mais elle devrait faire du bien aux Nuggets. Le petit Bruce Brown, qui a rendu bien des services aux Nets ces deux dernières saisons (9 points, 5 rebonds, 1 interception de moyenne à 53% au tir), vient effectivement ramener ses talents de role player à Denver où il sera sans aucun doute très apprécié. Toujours dans un rôle d’électron libre qu’on a bien connu du côté de Brooklyn, Bruce va faire le sale boulot pour combler les différents manques et permettre ainsi à Denver d’être encore plus fort collectivement qu’auparavant. Aux côtés de Nikola Jokic, il devrait être comme un poisson dans l’eau.

« Je me considère comme l’un des meilleurs joueurs quand il s’agit de couper sans ballon. Je peux trouver des ouvertures, faciliter le jeu pour Jokic, rentrer des 3-points dans le corner et lui enlever un peu de pression. »

– Bruce Brown

#9 – Aaron Gordon et KCP dans les corners

Tiens, en parlant de rentrer des 3-points dans le corner, Aaron Gordon et Kentavious Caldwell-Pope devraient avoir de belles positions ouvertes grâce à l’énorme menace que représente le trio Jokic – Murray – Porter Jr. ainsi que les capacités de distribution du Joker. Dans un rôle offensif limité, Gordon pourrait ainsi voir son efficacité grimper en attaque, lui qui tournait à 35% de réussite sur les 3-points dans le corner la saison passée. Quant à KCP, il reste sur trois saisons de suite aux alentours des 40% de réussite derrière l’arc, et pourrait bien surpasser tous ses pourcentages vu le collectif dans lequel il est sur le point d’évoluer.

#10 – Bones Hyland qui prend feu

Si la saison des Nuggets l’an passé a été perturbée par les blessures, cela a aussi permis à certains de s’illustrer. Par exemple ? Bones Hyland, le rookie sélectionné en 26e position de la Draft NBA 2021 et qui a connu quelques coups de chaud lors de sa première campagne chez les grands. Pas du genre à être timide, Bones avait notamment pris feu dans le quatrième quart-temps du match face aux Sixers lors du gros choc Embiid vs Jokic, tout en sortant quelques semaines plus tard une pure performance dans la seule victoire des Nuggets en Playoffs face aux Warriors. Clairement, ce jeunot n’a pas froid aux yeux, et sa saison sophomore risque bien de devenir une excellente raison de mater régulièrement Denver.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top