Jazz

Transfert NBA : Bojan Bogdanovic échangé aux Pistons contre Kelly Olynyk et Saben Lee, si vous comprenez ce trade levez la main

Bojan Bogdanovic

On fait la même tête devant ce trade.

Source image : NBA League Pass

Après les gros transferts de Rudy Gobert et Donovan Mitchell durant l’intersaison, on savait que le boss du Jazz Danny Ainge n’en avait pas fini avec son opération démolition. Parmi les candidats pour un déménagement ? Bojan Bogdanovic, qui peut désormais faire ses valises pour rejoindre Detroit. 

Mike Conley, Bojan Bogdanovic, Jordan Clarkson, Rudy Gay… les noms susceptibles de quitter Salt Lake City sont aussi nombreux que le nombre d’éliminations prématurées du Jazz en Playoffs ces dernières années. Et il y en a un qu’on peut désormais rayer de la liste. Vous l’avez compris, Boj Bog n’est plus un joueur d’Utah depuis ce jeudi 22 septembre 2022. C’est Shams Charania qui a annoncé le transfert de l’ailier du Jazz vers les Pistons cette après-midi. La contrepartie ? Attention c’est du très lourd (pas du tout) : l’intérieur Kelly Olynyk fait le chemin inverse pour rejoindre les Mormons, en compagnie du meneur de 23 ans Saben Lee.

Première réaction en voyant ce trade c’est… WTF ?!

Premièrement, on attendait plus Bogdanovic – 33 ans et restant sur quatre saisons pas loin des 20 points de moyenne – rejoindre une équipe compétitive pour apporter son scoring ainsi que sa capacité à écarter le terrain (39% de réussite à 3-points en carrière). On peut kiffer le projet Pistons mais on ne peut pas considérer pour l’instant Detroit comme une équipe compétitive. Deuxièmement, on pensait que le Jazz voulait récupérer en échange de Bojan du capital draft pour continuer à booster son gros projet de reconstruction. Résultat, il n’y a aucun pick inclus dans ce trade. Rien, nada. Pas de choix de premier tour, ni même de second tour. Alors à moins que Danny Ainge soit un fan caché d’Olynyk ou qu’il croit énormément en le potentiel de Saben Lee, on se demande quel est vraiment l’intérêt de ce deal.

Peut-être financier côté Jazz. Kelly Olynyk va toucher 6,5 millions de dollars de moins que Bogdanovic en 2022-23, tandis que le salaire de Saben Lee est en dessous des deux millions. En gros, ça permet au Jazz d’économiser cinq millions grâce à cette transaction, ce qui ressemble quand même à une maigre consolation en retour de Bojan, d’autant plus qu’Olynyk possède un contrat partiellement garanti pour l’année prochaine (3 millions garantis sur 12) alors que Bogdanovic sera agent libre en 2023 (concernant Saben Lee, il y a une team option sur la saison 2023-24).

Côté Pistons, l’arrivée du Croate est surprenante car il n’est pas du tout dans la même timeline que le projet de reconstruction des Pistons, basé avant tout sur les pépites Cade Cunningham, Jaden Ivey, Saddiq Bey, Marvin Bagley III ou encore Isaiah Stewart et Jalen Duren. Alors oui, apporter un peu d’expérience à un groupe de jeunots ne peut pas faire de mal afin qu’ils comprennent bien les exigences du plus haut niveau, et peut-être que le manager général des Pistons Troy Weaver voulait tout simplement apporter un coup de boost aux résultats à court terme de son équipe pour éventuellement jouer une place au play-in tournament en 2023. Mais là aussi, l’intérêt semble bien limité pour les Pistons d’autant plus que Bogdanovic sera agent libre dès l’été prochain.

Transfert chelou de part et d’autre. Autant on attendait un trade de Bojan Bogdanovic après l’été mouvementé qu’on a eu à Utah, autant on ne l’imaginait pas du tout du côté des Pistons. En tout cas merci Danny Ainge, tu viens juste de plomber notre preview du Jazz.  

Source texte : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Teo_Salu31

    22 septembre 2022 à 19 h 53 min at 19 h 53 min

    Pour le Jazz, au-delà de l’aspect financier, je pense qu’il y a aussi l’idée de libérer le poste 3 afin de laisser le champ libre à Simone Fontecchio.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top