Equipe de France

L’Équipe de France tape l’Australie en ouverture de la Coupe du Monde : 70-57, Gabby Williams en mode patronne, départ parfait pour les Bleues !

Et bah voilà ! Quatre jours seulement après les regrets d’une finale européenne perdue par les Bleus face à l’Espagne, voilà que leurs collègues féminines nous ont permis ce midi de passer à autre chose et avec le sourire. La tâche était ardue en ouverture de cette Coupe du Monde, face à des Australiennes à domicile et toujours pas loin du sommet mondial, mais les filles de Jean-Aimé Toupane ont croqué dans ce premier match à pleine dent et c’est très rassurant pour la suite. Next !

Les deux matchs de prépa face au Japon et à l’Australie justement s’étaient soldés par deux défaites, mais non sans quelques enseignements intéressants. Parmi ceux-là l’urgence de refaire de la défense française une spécialité maison, puis l’urgence, aussi de réintégrer au plus vite les deux dernières arrivées – Iliana Rupert et Gabby Williams – dans les rotations. Combo réussi, puisque l’Équipe de France a donc tenu aujourd’hui les Australiennes à 57 points (merci le 5/23 du parking des Aussies), tout en nous offrant une vision plutôt très encourageante d’un point de vue collectif ET individuel. Un match que les Françaises ont toujours semblé gérer, malgré les premiers coups de chaud de Bec Allen, malgré les énormes coups de tampons de la légendaire Lauren Jackson, de retour en sélection à 41 ans, malgré les coups de coude de Marianna Tolo et les skills athlétiques d’Ezi Magbegor.

Côté France ? Un début de match faramineux de Gaby Williams, avec 14 pions en 5 minutes et une facilité assez incroyable, la gestion parfaite de Marine Fauthoux, Pookie alternant à merveille les coups de collier à 1000 à l’heure, l’organisation de l’attaque ET une grosse présence défensive, ou encore la reprise toute en douceur et en hustle de la championne WNBA Iliana Rupert, pour qui le jetlag ne semble pas être un problème. Lisa Berkani a été efficace au relai de Fauthoux, Migna Touré a collé deux ou trois tirs qui nous ont fait respirer un bon vieil air pur, tout pareil pour Alexia Chartereau, Marième Badiane a fait apprécier son footwork et Sarah Michel s’est occupée de réguler tout ce petit monde et a pesé des deux côtés du terrain. En bref ? Tout le monde a apporté, de la joueuse 1 à la joueuse 12, même pour quelques minutes histoire de faire souffler les copines, histoire d’aller coller un taquet ou deux aux Australiennes.

La reine Gabby ? Elle a rappelé que si Babeth avait été honorée par une minute de silence, la Reine de la France du basket se nommait peut-être bien Williams depuis un an. En l’absence imprévue de Marine Johannes la joueuse du Storm sait qu’elle va devoir prendre encore plus de responsabilités en attaque et, très bonne nouvelle, il semblerait que Madame soit au courant. 23 points à 10/15 dont 3/5 du parking, 3 rebonds, 2 passes, 2 steals, l’accent qui va bien en interview sur BeIN et zou, polichez-moi ce trophée de MVP du Mondial qui n’attend plus qu’elle. Et si vous nous dites qu’on va un peu vite en besogne ? Sachez tout de même qu’on vient de lâcher 80 balles sur le site de la Fédé pour cop un jersey de l’EDF floqué Gabby.

La suite ? Dès demain face à une très grosse équipe du Canada, victorieuse de la Serbie dans la matinée. En cas de victoire demain c’est la qualif pour les quarts au bout, déjà, mais dans tous les cas cette victoire inaugurale fait beaucoup de bien, dans le fond comme dans la forme, mathématiquement comme psychologiquement. Allez, à demain 10h pour faire coup double ?

stats France 22 septembre 2022

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top