Equipe de France

Prépa EuroBasket 2022 : l’Équipe de France détruit l’Italie 100-68, v’là la montée en puissance qu’on attendait

Quatre jours à peine après avoir rencontré l’Italie sur ses terres, l’Équipe de France retrouvait la bande à Danilo Gallinari mardi soir du côté de Montpellier pour un nouveau match de prépa en vue de l’EuroBasket. Et cette fois-ci, les Bleus n’ont pas fait de quartier : 100-68, emballé c’est pesé. 

On avait vu les hommes de Vincent Collet maladroits, hésitants, et en manque de rythme il y a quelques jours à Bologne dans leur très courte victoire 78-77 en prolongation. Mardi soir ? On a eu droit à un autre visage, bien plus conquérant. En gros, les Bleus ont gardé les éléments qui leur ont permis d’arracher un succès en Italie vendredi dernier, tout en essayant de s’appliquer au mieux dans les secteurs du jeu qui leur faisaient encore défaut. Et le résultat est sans appel. Grâce à une défense une nouvelle fois au taquet, une bien meilleure maîtrise du rebond (seulement 7 rebonds offensifs accordés, contre 18 vendredi), deux fois moins de pertes de balle (12 dont une bonne dizaine avant la pause, contre 22 il y a quelques jours) et une adresse au tir à dégoûter l’adversaire (14/24 à 3-points, contre 4/19 en Italie), l’Équipe de France a montré qu’il existait en réalité une vraie classe d’écart avec l’Italie : +32 au final, c’est net et sans bavure. Symbole de la différence de scénario entre les matchs de vendredi et de mardi, l’Italien Simone Fontecchio (4 points) a été beaucoup moins à la fête qu’à Bologne, tandis que le collectif des Bleus a lui véritablement déroulé.

La soirée, elle a été particulièrement réussie pour Élie Okobo. Profitant notamment de l’absence de Frank Ntilikina pour avoir un rôle élargi sur les lignes arrières, l’ancien des Suns avait déjà apporté sa petite contribution en sortie de banc en Italie, mais mardi il a carrément pris feu dans la chaude ambiance de la Sud de France Arena de Montpellier : 18 points au total (4/5 du parking) en seulement 19 minutes, meilleur marqueur des Bleus, record en carrière en EDF, merci bien ! Evan Fournier est également sorti de sa boîte en attaque (13 points à 4/6 de loin), Rudy Gobert a fait du Rudy Gobert (10 points, 6 rebonds, 2 interceptions, 1 passe décisive de la tête) et Thomas Heurtel était là pour faire tourner la boutique bien comme il faut (13 points, 6 caviars). Si des adversaires bien plus costauds que l’Italie devraient se mettre sur le chemin des Bleus dans leur quête du titre européen, le gros effort collectif montré par la bande à Vincent Collet et le sérieux global des deux côtés du terrain ont de quoi rassurer. L’EuroBasket 2022 commence dans deux semaines et malgré les bobos qui ont récemment touché le groupe France, la montée en puissance est indéniable. À confirmer dès jeudi contre la Belgique dans le dernier match de prépa, toujours du côté de Montpellier.

Comme dans chaque période de préparation, il ne faut pas s’attendre à voir un basket parfait. Mais l’objectif est clairement de gagner en intensité et en justesse, ce que l’Équipe de France est en train de faire. De bon augure pour la suite des événements, le premier match officiel des Bleus étant prévu dans une semaine face à la République Tchèque dans le cadre des qualifs pour la Coupe du Monde 2023 (le début de l’Euro est prévu pour le 1er septembre). 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top