Lakers

Jeanie Buss désire toujours surpasser les Celtics au nombre de titres remportés : revenus à égalité, les Lakers veulent désormais prendre les devants

Jeanie Buss 15 août 2022

11 titres en un peu plus de 40 ans, pas mal le palmarès des Buss à la tête des Lakers. C’est ce que Bill Russell a fait en 13 saisons en tant que joueur pour rappel.

Source image : YouTube

Interrogée à l’occasion de la sortie du documentaire « Legacy: The True Story of the LA Lakers » sur ses ambitions pour l’avenir de sa franchise, Jeanie Buss a réaffirmé que seul gagner des titres comptait à ses yeux. La propriétaire des Angelinos garde donc le même cap qui guidait déjà son père en 1979 : dépasser les Celtics au nombre de bannières accrochées au plafond.

C’est une histoire de famille qui transcende désormais l’une des franchises les plus victorieuses de l’histoire de la NBA. Actuelle propriétaire des Lakers, Jeanie Buss a en effet hérité de la direction de la franchise en 2013, à la mort de son père Jerry, figure historique des Purple & Gold. Lorsque celui-ci prend la tête de Los Angeles en 1979, l’objectif est clair : surpasser Boston en termes de titres remportés. Bon, à l’époque, on ne va pas se mentir, les gens sont plutôt sceptiques quant à la faisabilité d’un tel projet.

Il faut dire que les Angelinos comptent alors six titres, contre treize pour les Celtics, soit plus du double. Plus qu’un trou, il y a donc un gouffre à combler pour espérer rattraper ce retard déjà conséquent. Et bien devinez quoi ? Oui, aujourd’hui, L.A. est quasiment parvenu à réaliser le rêve du défunt Jerry Buss. Avec sa victoire en 2020 dans la bulle, la bande à LeBron James a décroché le 17ème titre de la franchise, rattrapant ainsi Boston, qui n’en compte désormais pas un de plus ou de moins. Et même si Golden State semble très en forme en étant monté sur la troisième marche du classement cette année, ce n’est pas avec ses sept bannières que la Baie risque de rivaliser. Jeanie Buss est donc revenue sur ce duel historique au micro de Chris Haynes de Yahoo Sports à l’occasion de la sortie du documentaire « Legacy: The True Story of the LA Lakers« , montrant ainsi sa détermination à poursuivre la « quête » de son père :

« Lorsqu’il a commencé, il voulait s’attaquer à Boston et leur amas de victoires. Maintenant, avec cette bague numéro 17, nous sommes à égalité avec les Celtics en termes de victoires (titres). C’est l’objectif qu’il s’était fixé. Et il est certain que le travail n’est pas encore accompli. Nous devons poursuivre cette quête, et nous le ferons. » — Jeanie Buss

Pas question de changer de cap donc, la priorité est de gagner un 18ème titre, et ce avant Boston. C’est d’ailleurs peut-être là que les choses se corsent un peu. Car si vous avez un petit peu suivi la NBA ces derniers temps, il ne vous a pas échappé qu’une franchise est passée plus près que l’autre de reprendre la tête du classement cette saison. Eh ouais, tandis que les Lakers se la coulaient douce à Cancún en juin dernier après un exercice 2021-22 plutôt pitoyable, les Celtics passaient eux à un Stephen Curry près de se hisser sur le toit de la Ligue. Et à en juger par les rosters des deux franchises, il semble qu’en l’état actuel des choses, la saison 2022-23 puisse repartir sur les mêmes bases. Ne comptez d’ailleurs pas sur Jeanie Buss pour encenser inutilement ses Lakers, puisque cette dernière a récemment affirmé à l’occasion d’un trailer pour NBA 2K23 que « Michael Jordan est le GOAT« , pour le plus grand plaisir de notre ami LeBron James. Le mois dernier, la proprio était déjà revenue sur la saison passée, mais aussi sur sa confiance en l’avenir et les standards qu’elle imposait à l’organisation qu’elle dirige :

« Travailler dur, être dans la course au titre et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous mettre en position de gagner le championnat. Mon père a acheté les Lakers avec l’idée de pouvoir rivaliser avec les Celtics et faire des Lakers une équipe qui compte en NBA. J’ai l’impression d’avoir été à la hauteur de sa legacy en nous en rapprochant encore un peu plus. Mais on ne peut pas remporter un autre titre si on ne fait pas les Playoffs. On n’est même pas en compétition pour cela. L’année dernière était une terrible déception. Mais encore une fois, j’ai confiance en notre organisation et ses membres qui feront mieux que l’an passé. » — Jeanie Buss

« Il reste encore beaucoup à écrire dans l’histoire des Lakers, et cela serait fait avec des nouveaux joueurs et des nouveaux coachs. » Jeanie Buss n’a jamais eu sa langue dans sa poche, et reste donc très claire sur les objectifs à atteindre et la nécessité d’y parvenir. Désormais à la tête d’un effectif à haut potentiel sur le papier mais décevant sur les parquets, Darvin Ham aura donc l’immense tâche de remettre les Lakers sur le toit du monde. On lui souhaite bien du courage.

Source texte : Yahoo Sports / Lakers Nation / NBA / The Sport Rush

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top