Timberwolves

Rudy Gobert et les Wolves, y’a un petit historique de trashtalking : les retrouvailles entre le Frenchie et Anthony Edwards risquent d’être sympa

Alors Anthony, toujours aussi nul en défense ce Rudy ?

Source image : YouTube

En plus du cirque provoqué par les envies de départ de Kevin Durant, un autre événement a animé notre fin de semaine dernière : le transfert de Rudy Gobert, envoyé par Utah chez les Wolves. Une franchise avec laquelle le Français a un certain passif depuis la saison dernière à la suite de quelques déclarations plutôt culottées des joueurs du Minnesota. Retour sur un épisode assez gratiné, comme on les aime.

On le sait, les grandes gueules sont nombreuses en NBA et l’art du trashtalking est encore bien présent, pour notre plus grand bonheur. Mais ouvrir sa bouche implique souvent d’engager sa crédibilité, et certaines prises de paroles mal senties peuvent amener à des situations plutôt cocasses quelques mois plus tard. On en a encore l’exemple parfait avec ce trade de Rudy Gobert, qui a atterri chez les Wolves. À première vue, tout va bien puisque le pivot arrive dans une équipe pleine de potentiel et qu’il va former l’une des meilleures raquettes de la Ligue sur le papier, accompagné de Karl-Anthony Towns. Un secteur intérieur particulièrement complémentaire entre un Charles-Antoine doué offensivement et notre Rudy national, quasi-unanimement reconnu comme un défenseur élite. Quasi ? Oui, parce qu’il reste encore des acteurs de la Ligue pour douter de ça. Et manque de bol, l’un de ces type sera… coéquipier de Gobert la saison prochaine : il s’agit d’Anthony Edwards, l’un des leaders attendus des Loups pour les prochaines années. Petit rappel de cet épisode, qui risque d’être encore bien présent dans la tête de Rudy : nous sommes en décembre 2021 et le Jazz est en visite dans le Minnesota. Mais il n’y aura pas vraiment de match entre les deux équipes, puisque Utah va écraser les jeunes Loups devant leur public (136-104). Mais comme si l’humiliation de perdre de 32 points à la maison ne suffisait pas, l’arrière va en rajouter une couche :

« Pour moi, le meilleur protecteur de cercle en NBA, c’est Kristaps Porzingis. Je n’arrive pas à obtenir le moindre lay-up contre lui. Je ne comprends pas pourquoi on n’a pas réussi à attaquer Rudy Gobert. Il ne me fait pas peur du tout. »

– Anthony Edwards

Oui oui, le jeune arrière vient bien de comparer la défense du gars de Saint-Quentin à celle de Kristaps Porzingis. En sortie d’une humiliation de plus de 30 points, on se dit que l’aplomb de certains n’a pas de limites. Et on passera sur la deuxième décla de cette soirée, signée d’un Pat Beverley décidément plus concentré devant les micros que sur les parquets, lui qui a critiqué Rudy Gobert sur le fait de ne pas systématiquement défendre le meilleur joueur adverse. On ne s’attardera pas sur le cas du meneur, envoyé à Salt Lake City contre Gobert. Par contre, on connaît un certain Anthony qui préférerait sûrement oublier ces paroles. En plus d’avoir été pas mal critiqué pour cette décla mal placée, il va maintenant faire face à la défense moyenne de Rudy toute l’année à l’entraînement. Si on imagine que le Français fera ce qu’il faut pour que tout se passe bien dans sa nouvelle équipe, il voudra sûrement envoyer un message à son jeune coéquipier dès les premières semaines. Allez gamin, ça fait partie de l’apprentissage, mais on a une nouvelle preuve qu’il faut bien choisir son moment pour faire le show devant les micros.

Rudy Gobert aux Wolves, c’est aussi l’histoire d’une petite embrouille par médias interposés la saison dernière. Le Français en a pris pour son grade de la part de Pat Beverley et Anthony Edwards, mais est reparti du Target Center en sifflotant avec la win en poche. Tailler l’un des meilleurs joueurs d’une équipe qui vient de t’en mettre 30 à domicile, on a déjà vu meilleure idée. En tout cas, on a hâte d’assister aux retrouvailles entre Rudy et Ant-Man dans quelques semaines. 

Source : Twitter @ChristopherHine

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top