Blazers

Officiel, Anfernee Simons prolonge chez les Blazers : aux côtés de Damian Lillard, le petiot va pouvoir progresser les poches pleines

Anfernee Simons 28 décembre 2020

Le fresh prince continue son périple dans l’Oregon !

Source : YouTube

La Free Agency met en ébullition les trente franchises NBA pendant les premières heures suivant son ouverture. Les Blazers ne dérogent pas à la règle puisqu’ils ont prolongé leur jeune arrière de 23 ans.  Les chiffres ? 100 millions sur quatre ans, c’est le prix pour s’assurer les services d’Anfernee Simons, qui a montré cette saison qu’il est l’un des visages du poste 2 en NBA pour les années à venir. 

Pour retrouver toutes les signatures de cette nuit de folie, c’est par ICI !

Fermez les yeux. Imaginez que vous êtes un joueur de NBA. Vous avez 29 ans, vous êtes un lieutenant affirmé dans une équipe qui joue les Playoffs. La belle vie hein ? Avant de penser à la voiture garée dans votre garage, pensez plutôt à votre carrière puisqu’il a y un match à jouer ce soir. C’est contre Portland, chez vous. L’ambiance est comme d’habitude bouillante puisqu’il s’agit du début du mois d’avril et que vous jouez votre position au classement contre un concurrent direct. En face, Damian Lillard n’est pas là et vous vous dites donc que ça devrait logiquement bien se passer. Ay caramba, quelle erreur. Un petit jeune de 23 ans est sur le terrain avec la tunique des Blazers. Dans son dos, le nom de Simons est fièrement floqué. Un 3-points, puis deux, puis trois, puis trop pour les compter. Au final ? Une défaite de votre équipe et vos fesses rougies car vous n’avez pas réussi à tenir le bonhomme quand vous étiez sur le terrain. Voilà ce que peut apporter Anfernee Simons sur un terrain de basket. Commencez à lui donner un bout de terrain, il vous prend tout et surtout la victoire. Ses stats cette saison, pour ceux qui froncent encore les sourcils ? 17,3 points, 2,2 rebonds et 3,9 passes. Le profil de l’arrière scoreur dans toute sa splendeur, et surtout un jeunot qui semble encore loin du rupteur en matière de talent.

Vous comprenez ainsi qu’avec un gars comme ça, pas question de prendre de risques. On file un gros billet, comme ça d’un côté le joueur en question est comblé, et de l’autre vous signifiez aux franchises qui avaient pu zieuter sur lui que « Patouche, c’est à moi ça« . Maintenant, le projet est d’abord pour Portland de bien soigner Anfernee. Blessé au genou – tendinite – depuis la fin mars, le bonhomme n’a pas fini la saison et pris du repos. L’enjeu était aussi d’envoyer un signal à Damian Lillard. En mettant un coup de verrou sur un produit made in Portland qui carbure fort, le management indique à Lillard que l’objectif est toujours de gagner dans l’Oregon. Avec 100 patates dans la besace de Super Simons, il va aussi falloir mettre un coup d’accélérateur en matière de responsabilités. Devenir titulaire indiscutable ? Oui, logique et surtout attendu, on ne met pas le quintal de billets sur le banc hormis s’il s’appelle Ben Simmons. Eh, ça ne tiens qu’à un M en fait. Bref, vraie signature des Blazers, attendue mais bien nécessaire pour conserver un gars dont on attend tous beaucoup.

Bang, le coup de stylo à 100 millions. Anfernee est satisfait, il va mettre toute sa mif à l’abri pour un bon bout de temps. Maintenant, le plus dur reste à faire. Prouver que cette somme est méritée en étant au top régulièrement sur le terrain. On dit ça au cas où, car on en connait quelques uns qui se sont cassés les dents après avoir cassé la banque. 

Source : Twitter @wojespn

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top