Suns

Mikal Bridges toujours amer sur l’élimination des Suns : « Chaque fois que quelqu’un parlera d’un Game 7, on sait que ça sera mis sur la table »

Mikal Bridges

Mikal Bridges s’est confié sur l’élimination des Suns en Playoffs.

Source image : NBA League Pass

Près de trois semaines après la piètre élimination des Suns au deuxième tour des Playoffs, Mikal Bridges est revenu sur le fameux Game 7 qui a fait couler beaucoup d’encre dans l’Arizona. Un triste match qui risque de coller à la peau de Phoenix dans les prochains mois. 

Si on devait choisir un des moments les plus marquants de ces Playoffs 2022, le Game 7 entre Phoenix et Dallas serait sans doute très bien placé. Alors que les deux franchises se rendaient coup pour coup, chacune se faisant respecter à la maison, la septième manche devait départager tout ce beau monde. Gros point positif pour les Suns, le match avait lieu en Arizona, là où ils s’étaient toujours montrés sérieux jusqu’à présent. Un avantage du terrain qui n’aura servi à rien puisque Dallas va très rapidement infliger une fessée au finaliste 2021. Luka Doncic et Spencer Dinwiddie en feu, les Mavs sur un nuage, Phoenix qui déjoue complètement de l’autre côté. Et bim, vous vous retrouvez avec déjà trente points d’écart à la mi-temps, avec un ressenti qui ressemblait davantage à un +50. La révolte espérée par les fans n’arrivera jamais et c’est donc par la (très) petite porte que le meilleur bilan de la Ligue sortait de ces Playoffs 2022. Un vrai camouflet vu les ambitions de la franchise et les magnifiques choses montrées durant la régulière (64 victoires, record de franchise). Une déception immense pour les Cactus et Mikal Bridges, qui a accepté de revenir sur cette fameuse élimination pour le podcast de J.J. Redick, The Old Man and the Three.

« Je me souviens que j’ai levé les yeux (sur le tableau d’affichage), j’avais l’impression qu’ils marquaient à chaque fois… Je les entends, je les entends à chaque fois qu’ils marquent et je sens leur énergie à chaque fois. Nous ne marquons pas beaucoup, voire pas du tout. J’ai levé les yeux, j’ai juste levé les yeux pour voir le score et je me suis dit, mec, être à la moitié du match avec 30 points de retard c’est juste ridicule.

Et maintenant pour revenir, vous devez prendre feu dans le troisième quart, sinon il n’y a aucune chance. Et on n’arrivait même pas à marquer et ils ont continué. Tout le monde avait son rythme et je veux dire bravo à eux, tout le monde a très bien joué. »

Une défaite particulièrement frustrante vu le scénario donc mais aussi vu l’adversité car Dallas ne fait pas partie des bêtes noires de Phoenix ces dernières années. Les Suns avaient même remporté neuf des dix derniers matchs de régulière opposant les deux équipes. Maintenant, il va falloir se relever pour les copains de Monty Williams et surtout savoir faire abstraction de ce Game 7 qui restera comme le gros point noir de cette saison qui avait tout pour être historique, que ce soit en régulière ou avec l’obtention d’un premier titre. Plus facile à dire qu’à faire selon Bridges, qui est certain que les observateurs et les fans ne manqueront pas de rappeler aux joueurs cet échec cuisant. Un échec qui n’est visiblement toujours pas digéré.

« Bien sûr [que j’étais embarrassé], chaque fois que quelqu’un parlera d’un Game 7, on sait que ça sera mis sur la table. Je ne sais pas s’il y a eu un record ou quelque chose comme ça. Si c’est le cas, alors vous allez vraiment le voir tout le temps. Mais à part ça, à chaque fois qu’il s’agit du septième match ou des séries en général, vous savez que tout ce dont ils se souviendront sera ce septième match… Quand vous vous préparerez pour l’année prochaine, tout ce dont ils parleront sera : « Vous vous souvenez de ce qui s’est passé au septième match ? » Ça craint ».

Après le temps des regrets, il va falloir rebondir pour les Suns mais aussi pour Mikal Bridges. Très loin de son meilleur niveau lors de la série contre les Mavs (10 points, 5 rebonds, 3 passes, à 40% au tir et 28% de loin), l’ailier n’a pas vraiment fait honneur à sa belle régulière (finaliste pour le DPOY). On rappelle que le joueur s’apprête à entrer dans la première année de son contrat de 90 millions sur quatre ans et il va falloir mériter ce bel investissement de la franchise.

Mikal Bridges est revenu pour la première fois sur le désastre du Game 7 contre les Mavs et le cadenas des Cactus pense que cet échec peut poursuivre les Suns dans le futur. Le meilleur moyen d’y remédier ? Remettre le bleu de chauffe et aller enfin gratter cette première bague. 

Source texte : The Old Man and the Three

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top